Marseille: un policier de la brigade des stups demande de faire pression sur le Maroc

Marseille: un policier de la brigade des stups demande de faire pression sur le Maroc




Un enquêteur de la brigade des stups affirme que le cannabis commercialisé à Marseille vient du Royaume du Maroc. Il préconise que la guerre contre les trafics de drogue soit livrée « à la source ».




« Tout le monde sait que ça vient de là-bas (du Maroc, NDLR), alors qu’est-ce qu’on attend ? C’est bien de faire une guerre contre les stups, mais si on ne va pas à la source, ça ne sert à rien… c’est de la comm’. Si on veut vraiment s’attaquer au fond du problème, il faut verrouiller les frontières, c’est diplomatique », déclare à France info un enquêteur de la brigade des stups ayant requis l’anonymat.

Pour en finir avec ce trafic, il propose également une présence policière permanente au pied des immeubles.

«Si on veut faire la guerre, il faut se donner les moyens, mettre une compagnie de CRS, à l’année, nuit et jour, 365 jours par an, 24 heures sur 24, dans chaque cité, et il n’y a plus de réseaux, plus de deals. Aujourd’hui, on met des CRS mais de 10h00 à 16h00, et à 16h00 quand ils s’en vont, le point de vente rouvre…», suggère ce fonctionnaire de police qui travaille depuis sept ans dans les cités des quartiers nord.