Olives noires importées par les États-Unis: le Maroc détrône l’Espagne

Olives noires importées par les États-Unis: le Royaume du Maroc détrône l’Espagne et augmente ses exportations




Le royaume du Maroc dépasse déjà l’Espagne dans les exportations d’olives noires vers les Etats-Unis. Selon les données du bureau des douanes américaines publiées par l’Association des exportateurs et industriels espagnols d’Olives de Table (Asemesa), les exportations d’olives noires d’Espagne vers les États-Unis continuent leur baisse cette année et chutent de 6% de janvier à juillet par rapport à la même période en 2020.




Le Royaume du Maroc a quant à lui augmenté ses exportations de ce produit, passant à 6 418 tonnes, soit une augmentation de 110% sur cette même période, rapporte Mercacei.

Plus précisément, au cours de cette période, le volume des exportations espagnoles s’élevait à 5 921 tonnes contre 6 990 tonnes enregistrées en 2020. Par rapport à 2016, la baisse cumulée est déjà de 69%.

Pour leur part, les olives vertes affichent un solde positif, puisque leurs exportations espagnoles ont augmenté de 9,3% sur cette période, atteignant le chiffre de 24 765 tonnes.

Dans l’ensemble, le bilan des exportations espagnoles d’olives de table vers les Etats-Unis au cours de la période de janvier à juillet est positif (1,28%), bien que l’Asemesa insiste sur la nécessité «impérative» pour l’Union Européenne et le gouvernement espagnol d’engager une négociation «franche» avec l’administration américaine pour mettre fin à cette surtaxe.