Le marocain Mohamed Benhammou nommé président de la Fédération africaine de cybersécurité

Mohamed Benhammou nommé président de la Fédération africaine de cybersécurité




La première édition du Forum «Brazza-cybersecurity» s’est tenue les 16 et 17 septembre à Brazzaville, et a été marquée par l’officialisation de la constitution de la Fédération africaine de cybersécurité, dont la présidence a été confiée au Marocain Mohamed Benhammou.




La tenue de ce Forum s’inscrit dans la continuité de la 10ᵉ édition de la conférence internationale sur la sécurité en Afrique «Marrakech Security Forum» des 8 et 9 février 2019 et au cours de laquelle avait été adoptée la Charte africaine de la cybersécurité. Dans une allocution prononcée à l’occasion de la plénière d’ouverture, Benhammou, président du Centre marocain des études stratégiques (CMES), a indiqué que l’espace numérique doit être conçu et perçu à travers le prisme de la géographie, de la géostratégie et de la géopolitique.

Il a précisé que l’installation, la description et l’analyse d’infrastructures physiques de réseaux font l’objet d’une cartographie et deviennent un enjeu stratégique et géopolitique.




Considéré comme un cadre juridique, d’expertise, de conseil et de recherche, la Fédération africaine de cybersécurité présente sur son acte constitutif que le cyberespace est à la fois un enjeu et un espace où se cristallisent des rivalités en des conflits virulents, notant que sur le plan africain, cette cyber-anarchie s’y retrouve aussi sur fond d’un impérialisme numérique et de cyber-ingérence.

Les événements internationaux de cette dernière décennie ont placé le phénomène de cyberespace au cœur de la politique et de la réflexion stratégique des États. La cybersécurité est aujourd’hui un enjeu politique, économique, social, diplomatique, militaire, industriel, de sécurité et de stabilité politique et sociale.