L’Espagne classe le Maroc comme pays à faible risque

L’Espagne classe le Maroc comme pays à faible risque




Le ministère espagnol des Affaires étrangères vient d’établir une carte de voyage pour les ressortissants espagnols à l’étranger, attirant leur attention sur les pays à éviter en raison du fort taux de criminalité et d’insécurité. Le Royaume du Maroc figure sur la liste des pays à visiter « avec prudence ».




La crise économique causée par les restrictions sanitaires liées au Covid-19, a fait monter le taux de criminalité dans de nombreux pays, augmentant de fait l’insécurité.

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a tenu compte de cette donnée pour établir une liste de recommandations de voyage à l’endroit des ressortissants espagnols à l’étranger, informe ABC.

Présentée sous forme de carte interactive avec des couleurs déterminant le degré d’insécurité des pays, cette liste est continuellement mise à jour en fonction des événements dans chaque pays.

Sur les deux cents pays analysés, neuf sont considérés comme étant les plus dangereux au monde. Les déplacements dans ces pays coloriés en noir sur la carte, « sont déconseillés en toutes circonstances ».

Il s’agit du Myanmar, de l’Afghanistan, de la Syrie, de la Libye, du Yémen, de la Somalie, de l’Érythrée, de la République centrafricaine et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.




Seize pays sont « déconseillés, sauf en cas d’extrême nécessité » et sont mis en rouge sur la carte.

Il s’agit du Venezuela, pays de grande insécurité depuis cinq ans, de la Palestine en raison de la situation à Gaza, de l’Éthiopie en raison des violences ethniques et politiques enregistrées dans diverses régions du pays, de l’Ouganda, de Haïti, de l’Irak, de la Corée du Nord, du Bangladesh, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Burkina Faso, du Burundi, du Tchad, de l’Éthiopie et de la République Démocratique du Congo.

Il est aussi recommandé aux ressortissants espagnols « de voyager avec une extrême prudence » dans 31 pays dont certains sont « à éviter », en l’occurrence les pays africains comme l’Angola, la Côte d’Ivoire, le Soudan, le Kenya, le Cameroun, le Congo, l’Afrique du Sud, l’Algérie et le Mozambique.

Israël fait également partie de cette gamme de pays peints en marron sur la carte.

Ils peuvent aussi se rendre « avec prudence » dans 52 autres pays dont certains sont « à éviter ».




C’est le cas du Royaume du Maroc, des États-Unis, de la Corée du Sud, de la Russie, de l’Argentine, du Brésil, de l’Ukraine, de la Serbie, de la Biélorussie, etc.

Ces pays sont mis en orange sur la carte. Les Espagnols résidant à l’étranger peuvent aussi visiter une vingtaine de pays, mais doivent « faire preuve d’une extrême prudence pendant le voyage » en raison de la criminalité élevée.

Ces pays, en couleur ambre sur la carte, sont le Cap-Vert, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Ghana, le Chili, Cuba, le Paraguay et la République dominicaine.

Quarante autres pays dont le Botswana, l’Uruguay, la Bolivie, la Slovaquie, la Lituanie et le Monténégro sont en jaune sur la carte. Il est recommandé de s’y rendre « avec prudence ».

Le Canada, le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Samoa, le Qatar, Brunei, Singapour, Taïwan et 32 pays européens forment le groupe des 41 pays à plus faible risque.