Maroc: manifestation contre la «prime de départ» des ministres du gouvernement sortant

Maroc : Manifestation contre la «prime de départ» des ministres du gouvernement El Othmani




Un sit-in devant le Parlement à Rabat se tiendra, samedi prochain, en protestation contre le versement de la prime de départ aux ministres du gouvernement sortant et «contre le retour des personnes impliquées dans le détournement et la dilapidation des fonds publics».




Dans un communiqué, l’Association marocaine de protection des biens publics (AMPBP) a appelé à ce rassemblement, révélant que «les membres de l’exécutif [El Othmani, ndlr] ont bénéficié de sommes exorbitantes provenant de l’argent public, d’une valeur de dix mois de salaire».

Pour l’ONG, cette prime qui relève de la «dilapidation de l’argent public», ajoutée à la retraite que les ministres toucheront pour leur mandat, constituent «une rente politique» que l’organisation dénonce.

Dans son communiqué, elle a exigé que ces sommes ne soient pas versées, considérant dans le cas échéant que «cela contredit la loi et enracine une culture de la rente et du pillage des fonds publics».

Elle a appelé également à «annuler les allocations de retraite des ministres» pour leurs postes.

Dans ce sens, l’association a déploré «l’absence d’une réelle volonté politique de lutter contre la corruption, les pots-de-vin et l’impunité», dans un contexte où les élections générales du 8 septembre se sont accompagnées, selon elle, de «l’utilisation d’argent et le retour de certains spoliateurs de l’argent public sur le devant de la scène, malgré la présence de rapports officiels à leur encontre».

Parmi eux, «certains sont même poursuivi pour des délits de corruption financière», a insisté l’ONG, qui a appelé à une «mobilisation élargie» aux entres membres de la société civile, dans le cadre de son sit-in prévu.