Maroc: vers un assouplissement des restrictions sanitaires ?

Maroc: vers un assouplissement des restrictions sanitaires ?




Au moment où la situation épidémiologique semble s’améliorer au Royaume du Maroc, des voix, même au sein du Comité scientifique, s’élèvent pour demander un assouplissement des restrictions sanitaires.




C’est le cas du Pr. Azeddine Ibrahimi qui s’étonne du maintien des restrictions, alors que la recrudescence des cas positifs a été maitrisée.

« Qu’est-ce qu’on attend ? », s’est-il demandé dans une publication sur sa page Facebook.

Dans son argumentaire, le scientifique a évoqué le dernier bilan bimensuel, indiquant une baisse de la courbe épidémiologique tout au long de cinq semaines consécutives et la réussite de la campagne de vaccination anti Covid-19 au Royaume du Maroc.

« Après avoir dépassé 60 % de vaccinés chez les personnes de plus de 12 ans (..) je pense que c’est devenu clair que la majorité a été vaccinée et veut reprendre une vie semi-normale. Il n’y aura pas de monde avec zéro Covid », a-t-il écrit, ajoutant qu’« il est temps d’oser scientifiquement et pratiquement d’alléger les restrictions ».




L’expert a appelé à l’ouverture progressive des espaces publics et lieux de cultes avec « un nombre raisonnable » de personnes.

Même son de cloche du côté du Dr. Saïd Afif qui rappelle que ce sont ces restrictions sanitaires qui ont permis d’atteindre la situation épidémiologique favorable actuelle.

Il se dit donc favorable à leur allègement, mais conditionné au maintien du respect strict des gestes barrières, ainsi qu’à la mise en place du pass vaccinal.

À ce propos, ce dernier pense que son adoption officielle devrait s’acter «dans une huitaine de jours», le temps de la mise en place du nouveau gouvernement. Et de faire remarquer que «les spots didactiques diffusés par le ministère de la Santé ces derniers jours préparent la population» à cette mesure.