Antonio Guterres appelle le Maroc et l’Algérie à dialoguer positivement

Antonio Guterres appelle le Maroc et l’Algérie à un dialogue positif




Le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, a réagi à la fermeture par l’Algérie de son espace aérien au Royaume du Maroc. Il appelle les deux pays à engager un dialogue positif pour résoudre leurs problèmes en suspens.




« Le Secrétaire général est fermement convaincu qu’il est important pour les deux pays (le Royaume du Maroc et l’Algérie) d’engager un dialogue positif pour résoudre leurs problèmes en suspens, au regard de l’importance des deux pays dans la région », a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole d’Antonio Guterres lors d’une conférence de presse animée jeudi 23 septembre au siège permanent des Nations Unies à New York.

« Nous voulons que les deux pays entretiennent les meilleures relations bilatérales possibles », a-t-il ajouté. Mercredi, l’Algérie avait décidé de « fermer immédiatement son espace aérien aux avions marocains civils et militaires.




Mais aussi à ceux ayant un numéro d’immatriculation marocain en raison « de la poursuite des provocations et des pratiques hostiles de la part du Maroc ». Le 24 août dernier, le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra avait annoncé que l’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc.

Alger reproche notamment à Rabat le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle », les déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères lors de sa visite historique à Rabat, des anciens incidents, comme la profanation du drapeau algérien au consulat de Casablanca en 2013.