Taroudant: la justice valide l’élection de la plus jeune maire du Maroc

Taroudant : la justice valide l’élection de la plus jeune maire du Maroc




L’élection de Noura Tahoussa, la plus jeune présidente de commune au royaume du Maroc, a été contestée dans un recours au tribunal par certains partis politiques. Mais celui-ci a été retoqué par le tribunal administratif d’Agadir.




À 19  ans, Noura Tahoussa reste la présidente de la commune de Sidi Bourja.

Le tribunal administratif d’Agadir a rejeté le recours en annulation de son élection, déposé par plusieurs conseillers communaux, qui justifient leur acte par le fait que la présidente n’a pas l’âge légal fixé à 21  ans, pour être candidate, rapporte le quotidien arabophone Al Massae.

Le scrutin du 8 septembre dernier a propulsé au-devant de la scène plusieurs jeunes de moins de 21  ans dont l’élection a soulevé de longs débats au sein de la classe politique.

Selon le quotidien, des conseillers ont réussi à obtenir l’annulation de l’élection de Najia Sadik, la présidente de la commune de Moustakmar.

La cour avait motivé son jugement par son inéligibilité selon l’article 41 du Code électoral.

Mais la cour d’appel a annulé le jugement du tribunal administratif et a rétabli Najia Sadik à son poste de présidente de la commune.