Brahim Bouhlel résigné à purger sa peine

Brahim Bouhlel résigné à purger sa peine




Après plusieurs appels et demandes de grâce royale infructueux, le Franco-algérien Brahim Bouhlel, condamné le 21 avril à huit mois de prison et incarcéré à la prison locale d’Oudaya à Marrakech, pour « sa mauvaise blague » se résigne. Il entend purger sa peine.




« Brahim et Sammy font preuve d’un courage exemplaire. Ils n’aspirent désormais qu’à purger leur peine, sans complication supplémentaire, à retrouver leurs proches et reprendre le cours de leur existence », a réagi auprès du Parisien Charles Morel, l’avocat des deux hommes.

Le comédien Brahim Bouhlel, qui incarne un des rôles principaux de la série sur le rap “Validé” ne figure pas dans la saison 2 dont la diffusion démarre lundi 11 octobre sur Canal+.

Il sortira de prison début décembre. Tout est parti d’une vidéo polémique tournée en avril dernier dans un restaurant à Marrakech où se trouvaient les acteurs franco-algériens Brahim Bouhlel et Hedi Bouchenafa, et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking en compagnie de trois mineurs marocains.

La vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, a suscité un tollé.

Les mis en cause avaient présenté leurs excuses expliquant qu’il s’agit d’une vidéo “parodique”.

Placés en détention provisoire le lendemain, l’acteur de Validé et l’influenceur Sammy Tami avaient été condamnés le 21 avril à respectivement huit mois et un an de prison ferme. Cette décision sera confirmée en appel le 31 mai.

Hedi Bouchenafa, avait entre-temps quitté le territoire marocain avant l’ouverture de l’enquête.