L’Espagne augmente son budget militaire

L’Espagne augmente son budget militaire




Face à la course à l’armement à laquelle se livrent le Royaume du Maroc et l’Algérie depuis une décennie, et considérant surtout le réarmement du Royaume du Maroc, l’Espagne a décidé d’augmenter son budget militaire de 7,87 % par rapport à l’année dernière.




Le Conseil des ministres espagnol a approuvé cette semaine le projet de budget général de l’État.

Selon ce document, le ministère de la Défense dirigé par Margarita Robles bénéficiera en 2022 d’un budget de 10,152 milliards d’euros, contre 9,411 milliards d’euros cette année.

De même, un montant de 2,342 milliards d’euros sera dédié au paiement en attente d’armes sophistiquées, et 7,68 milliards d’euros seront affectées à d’autres dépenses.

L’Espagne, qui connaît depuis quelques mois une grave crise diplomatique avec le Maroc, ouverte après l’entrée « illégale » de Brahim Ghali, le leader du Front Polisario, craint le royaume qui a déroulé ces dernières années son programme de modernisation et de renforcement de son armée, achetant des drones et des engins de destruction massive de dernière génération auprès de ses partenaires dont les États-Unis.

Ce réarmement du Maroc n’est pas vu d’un bon œil par certains responsables et officiers espagnols.

Pour l’ancien ambassadeur d’Espagne aux Nations unies, Javier Ruperez, « les relations de l’Espagne avec le Maroc sont complexes ».

Les officiers, eux, ont exprimé à plusieurs reprises leur mécontentement face à l’acquisition d’armes de pointe par le Royaume du Maroc.