L’Algérie menace (encore) le Maroc

L’Algérie menace (encore) le Maroc




Le président de l’Algérie, Abdelmadjid Tebboune menace d’aller à l’extrême si les agressions marocaines envers son pays continuaient.




«Certes, il n’est pas facile d’aller vers un affrontement direct, mais l’Algérie ira vers cette éventualité en cas d’extrême nécessité. […] Qui nous cherche, nous trouve», s’est adressé le président algérien au Royaume du Maroc dans une interview accordée aux médias nationaux.

En d’autres termes, Abdelmadjid Tebboune n’écarte pas une éventuelle guerre ouverte entre l’Algérie et son voisin de l’Ouest.

La semaine dernière, l’armée algérienne avait adressé une mise en garde à Rabat qui se serait lancé «dans une guerre déclarée contre» Alger.

Dans son éditorial, la revue El Djeich a attaqué une fois de plus le Maroc.

Les graves actes d’“hostilité” et la propagande que le royaume mène contre l’Algérie et l’ANP prennent « la forme d’une guerre déclarée sur les plateformes des médias sociaux, les chaînes de télévision et les pages de journaux », faisait remarquer l’auteur de l’article.

Il affirmait en outre que cette propagande tente en vain d’ébranler le pays, d’attenter à sa souveraineté, de saper l’unité du peuple ainsi que son intégrité territoriale afin de créer un climat susceptible d’entraîner la déstabilisation de toute la région du Maghreb.