L’ambassadeur d’Algérie a quitté le Royaume du Maroc

L’ambassadeur d’Algérie a quitté le Maroc




Les tensions entre l’Algérie et le Royaume du Maroc ne sont pas près de baisser. Alger vient de décider de mettre fin aux fonctions de son ambassadeur à Rabat, Abdelhamid Abdaoui.




« Par décret présidentiel du 19 Safar 1443 correspondant au 26 septembre 2021, il est mis fin, à compter du 25 août 2021, aux fonctions, d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire, à Rabat (Royaume du Maroc), exercées par M. Abdelhamid Abdaoui », peut-on lire dans la décision publiée dans le bulletin officiel de lundi 11 octobre.

En juillet dernier, Alger avait rappelé Abdelhamid Abdaoui pour consultation. Le 24 août dernier, l’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc à cause d’« actes hostiles » envers elle.

L’Algérie reproche notamment au Royaume du Maroc le soutien d’Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations Unies, au « vaillant peuple kabyle »,




Alger reproche à Rabat les déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères lors de sa visite historique à Rabat, des anciens incidents, comme la profanation du drapeau algérien au consulat de Casablanca en 2013. 22 septembre : nouvelle escalade. L’Algérie a fermé son espace aérien aux avions marocains civils et militaires et à ceux ayant un numéro d’immatriculation marocain.

Depuis, les tensions montent. Dimanche, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a menacé d’aller à l’extrême si les agressions marocaines envers son pays continuaient.

« Certes, il n’est pas facile d’aller vers un affrontement direct, mais l’Algérie ira vers cette éventualité en cas d’extrême nécessité. […] Qui nous cherche, nous trouve », a-t-il menacé dans une interview accordée aux médias nationaux.