(Vidéos) Corée du Sud: conditions d’un détenu marocain, les explications des autorités

(Vidéo) Corée du Sud : conditions inhumaines d’un détenu marocain, les explications des autorités




Les autorités coréennes ont tenté de justifier le traitement dégradant infligé à un Marocain retenu dans un centre de détention pour migrants de Hwaseong à la suite de la publication d’une vidéo choc.




Selon les explications du ministère coréen de la justice, le Marocain a écopé de deux sanctions pénales en octobre 2020 et février 2021 pour des actes de violence.

Arrivé en Corée du Sud en 2017, le trentenaire avait demandé l’asile avant de faire l’objet d’un ordre d’expulsion. Dans la foulée, il a été placé dans un centre de détention pour migrants de Hwaseong.

Cet homme qui dit souffrir de troubles mentaux, a été mis en isolation plus d’une douzaine de fois en l’espace de quelques mois. Dans une vidéo diffusée fin septembre, on le voit attaché, les bras et les pieds dans le dos et le ventre contre le sol.

Il est ligoté et sa tête est couverte d’un tissu entouré de scotch et des câbles. Le ministère coréen justifie ce traitement jugé “inhumain” par les milieux de défense des droits l’Homme et des migrants.

Le ministère coréen assure que ces moyens n’ont été utilisés que pour quelques minutes voire 3  heures au maximum.

« Pendant la période de détention du citoyen marocain (du 17 mars 2021 au 30 août de la même année), il a vandalisé à plusieurs reprises les installations du centre et s’en est pris à la porte entre la salle de protection et les toilettes.




Puis il a brisé la porte en fer et causé des dommages importants à une ligne téléphonique », rapportent le ministère de la Justice et des sources diplomatiques coréennes à Hespress.

Il est reproché au détenu d’avoir « endommagé à plusieurs reprises les installations du centre, telles que les conduites d’eau, les fenêtres, les caméras de surveillance, les toilettes », causant des « fuites d’eau » et « une inondation dans le couloir » ;

Il est aussi reproché au détenu « agressé et blessé » l’agent du centre de rétention, exposé « ses parties génitales devant le personnel », « tenté de se blesser après avoir brisé la fenêtre, utilisant des éclats de verre tranchants et essayant de se poignarder le cou ou de couper des vaisseaux sanguins ».

Après la publication de la vidéo, il y a eu une intervention des autorités marocaines à Séoul.

L’ambassade du Maroc en Corée s’occupe du dossier du détenu. De leur côté, les autorités coréennes assurent être en contact avec les autorités marocaines pour l’extradition du jeune homme.

La défense de ce dernier entend saisir le ministère de la Justice pour sa libération et porter son cas devant le groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire et au Comité contre la torture.