La décision du tribunal de l’UE est en totale contradiction avec l’esprit de partenariat entre l’Europe et le Maroc

La décision du tribunal de l’UE est en totale contradiction avec l’esprit de partenariat entre l’Europe et le Maroc (ambassadeur)




La décision du tribunal de l’Union européenne au sujet des accords agricole et de pêche est en totale contradiction avec l’esprit de partenariat entre l’Europe et le Maroc, a souligné l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne Othmane Bahnini.

Othmane Bahnini





«Les accords agricole et de pêche font partie d’un engagement global entre le Maroc et l’UE (…) Nous sommes très confiants quant à l’avenir de ces accords et du partenariat avec l’UE », a fait remarquer l’ambassadeur dans une interview au média portugais « TSF » publiée samedi.

«Ces accords sont voulus et acceptés par tous les pays européens. Ils ont été votés par le Parlement européen et, par conséquent, la décision du tribunal de l’UE est en totale contradiction avec les engagements européens en la matière et avec l’esprit de partenariat entre l’Europe et le Maroc», a affirmé le diplomate marocain.

M. Bahnini a, par ailleurs, souligné que la situation dans les provinces du sud est tout à fait normale comme dans le reste du Maroc, notant qu’à l’occasion des élections du 8 septembre dernier, « la participation de la population dans les provinces du sud a été extraordinairement élevée» atteignant dans certaines régions, 80%.

S’agissant du règlement de la question du Sahara marocain, il a rappelé que le Maroc a présenté son plan de large autonomie dans la région en 2007 qui figure dans chaque résolution de l’ONU comme étant une solution réaliste et crédible à ce conflit artificiel.




Interrogé sur les relations avec l’Algérie, l’ambassadeur du Maroc à Lisbonne a souligné que le Royaume a toujours tendu la main à ce pays voisin «pour tourner la page du passé et construire une relation stable et prospère pour la région».

«Depuis 2011, le Maroc a pris des initiatives dans ce sens. La plus récente date du mois d’août dernier à l’occasion d’un discours important de SM le Roi Mohammed VI dans lequel le Souverain a demandé à l’Algérie de tourner la page et de travailler pour l’avenir de la région», a expliqué M. Bahnini.

Il a rappelé que la position de l’Algérie sur la question du Sahara marocain est connue depuis que le Maroc a récupéré ses provinces du sud en 1975. Et d’ajouter : «malheureusement, l’Algérie défend la cause d’un groupe séparatiste qu’elle finance, protège et dote d’armes.

Elle mobilise tout son appareil diplomatique pour contrer le Maroc, ce qui empêche la construction du Maghreb uni». «Le Maroc a toujours tendu la main à l’Algérie et nous espérons que la raison l’emportera parce qu’aujourd’hui le monde change, la région change et nous devons travailler ensemble pour faire face aux différents défis auxquels nous sommes confrontés», a-t-il conclu.