Maroc: le pass vaccinal retiré en cas de refus de la 3ᵉ dose de vaccin

Maroc : le pass vaccinal retiré en cas de refus de la 3ᵉ dose de vaccin




Le pass vaccinal sera retiré aux personnes éligibles qui n’ont pas reçu une troisième dose de vaccin six mois après une deuxième injection du vaccin anti-Covid-19.




L’annonce a été faite par le ministre de la Santé Khalid Aït Taleb, lors de son passage sur le plateau d’Al Aoula, qui a insisté sur la nécessité de la troisième dose.

À l’occasion, le ministre a rappelé que le pass vaccinal sera désormais obligatoire à partir du jeudi 21 octobre 2021, et permettra à son détenteur d’accéder aux administrations publiques, aux établissements hôteliers et touristiques, aux restaurants, aux cafés et aux hammams, etc.

Les déplacements entre les préfectures et les provinces ainsi qu’à l’étranger sont eux aussi conditionnés à la présentation d’un pass vaccinal.

Le pass vaccinal « est un document et un moyen qui fait partie des mesures restrictives pour lutter contre cette pandémie.




Le but est de faire en sorte que tous les espaces où peuvent se rendre les citoyens, que ce soit des espaces commerciaux, administratifs ou publics, soient protégés contre l’apparition de nouveaux foyers de contamination », a expliqué le ministre.

Et d’ajouter que « Le pass vaccinal comprendra la première dose, la deuxième, mais aussi la troisième », a fait savoir Khalid Ait Taeb. Cette dernière « peut se faire six mois après la deuxième dose.

Si le délai de six mois est dépassé et que la personne concernée ne faire pas la troisième dose, le pass vaccinal ne sera plus valide ».

D’après Khalid Aït Taleb, cette décision a pour objectif de faire barrage au Covid-19 et d’atteindre rapidement l’immunité collective.