Des sénateurs américains refusent la construction d’un consulat à Dakhla

Des sénateurs américains refusent la construction d’un consulat à Dakhla




La commission des finances du sénat américain ne veut pas autoriser la construction d’un consulat des États-Unis à Dakhla. Elle a refusé de financer une telle initiative, préférant investir dans la recherche d’une solution politique au Sahara.




Le projet de construction d’un consulat des États-Unis à Dakhla au Maroc est une promesse faite par l’administration Trump au lendemain de l’accord tripartite signé par Rabat, Washington et Tel-Aviv au sujet de la normalisation des relations entre le Royaume du Maroc et Israël et la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara.

Mais le sénat américain contrôlé par les Démocrates n’entend pas aller dans ce sens.

Le Comité des finances dirigé par le sénateur démocrate Ron Wyden estime que les fonds pour construire ce consulat devraient être affectés au « soutien des efforts diplomatiques visant à faciliter un règlement politique du conflit du Sahara », peut-on lire dans la note rédigée par le Comité des finances.