Découverte d’un foyer de rage dans la ville occupée de Ceuta

Un foyer de rage déclaré à Ceuta




Le gouvernement du préside occupé de Ceuta a fait part de la découverte d’un foyer de rage dans la ville autonome occupée, après qu’un chien errant a été testé positif au virus.




L’animal a été capturé samedi dernier après que la police locale a reçu une alerte indiquant la présence d’un chien errant et « présentant des signes de rage ».

Il est décédé lundi après avoir été placé en isolement. Le service de santé animale a procédé à une autopsie du corps, confirmant les soupçons de rage.

C’est le premier cas de rage enregistré dans la ville occupée après ceux déclarés en 2012 et 2019. Dans cette dernière année, le gouvernement local a déclaré le foyer de rage après avoir détecté le virus chez un chiot en provenance du Maroc.

L’Exécutif local a d’ores et déjà pris des mesures préventives pour limiter la propagation du virus. Dans ce sens, tous les chiens et chats de moins de 12 mois seront vaccinés.

Tous les animaux errants sur la voie publique seront considérés comme abandonnés et euthanasiés après 21 jours ou soumis à un isolement pendant six mois.

Mieux, les propriétaires d’animaux devront leur porter des laisses non extensibles dans la rue et garder leur carte sanitaire afin de justifier qu’ils sont identifiés par puce électronique et correctement vaccinés, a précisé le décret publié dans une édition spéciale du Journal Officiel de Ceuta (BOCCE).

Toutes les mesures prises auront une validité d’au moins six mois. Par ailleurs, l’administration a demandé à toute personne ayant été « mordue ou griffée par un chien ou tout animal inconnu » de se rendre rapidement dans un centre de santé pour bénéficier des soins appropriés.