Un budget militaire record pour le Maroc

Un budget militaire record pour le Royaume du Maroc




Le budget militaire du Royaume du Maroc ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années qu’il s’est engagé dans la dynamique de renforcement et de modernisation de son armée. Il devrait passer de 4,295 milliards d’euros en 2021 à 4,8 milliards d’euros en 2022, et constituerait le plus grand budget militaire de l’histoire du royaume.




Le gouvernement d’Aziz Akhannouch n’arrêtera pas la dynamique en cours de faire du royaume une puissance militaire.

Le projet de loi de finances 2022 présenté par le nouvel exécutif marocain prévoit une augmentation historique du budget militaire et sera principalement dédié à l’acquisition d’armes et au renforcement du personnel des forces armées marocaines.

En 2021, le budget militaire du Royaume du Maroc a augmenté de 30% par rapport à l’année précédente, s’élevant à 4,295 milliards d’euros. En 2022, il devrait passer à 4,8 milliards d’euros, soit une augmentation de 11,76%. S’il est voté en l’état, ce budget constituerait le plus grand budget militaire de l’histoire du royaume.




Actuellement, les dépenses militaires représentent 4,28% du PIB et plus de 12% des dépenses publiques totales du pays, fait savoir La Información.

Le Royaume du Maroc a lancé depuis 2012 un ambitieux programme de modernisation de son armée. Dans cette optique, il a acquis 36 hélicoptères Apache, 200 chars Abrams M1A1, des missiles antichars et sol-air, et renouvelé sa flotte de F16.

Au cours des deux dernières années, Rabat a signé avec Washington des contrats d’acquisition d’armes de plus de 10 milliards d’euros et vient de conclure un accord avec Israël pour fabriquer des drones de combat et des missiles à courte et moyenne portée. En avril, Rabat avait conclu un accord avec le gouvernement turc pour acquérir 13 drones Bayraktar 12.




Toutes ces diverses acquisitions placent le Royaume du Maroc comme une puissance militaire de premier ordre au Maghreb, et pourraient « être utilisées dans tout conflit armé qui pourrait éclater avec l’Algérie ou pour contrer toute attaque du Front Polisario le long du mur du Sahara occidental », affirme l’analyste militaire, Mohammad Shkeir, dans un article qui a été publié dans Defense News.

Le budget militaire de 2022 réserve aussi une part importante au renforcement du personnel des forces armées royales.

Actuellement de 175 000 soldats, il devrait atteindre 200 000 soldats, ce qui permettrait, à en croire les autorités marocaines, de sécuriser davantage les frontières du Royaume du Maroc.