Vers le lancement d’une ligne maritime Huelva-Casablanca

MRE : vers le lancement d’une ligne maritime Huelva-Casablanca




Le port de Huelva projette d’ouvrir une ligne avec Casablanca. Elle sera destinée exclusivement au transport de marchandises pendant une bonne partie de l’année, mais pourrait également assurer le transport de passagers pendant l’été, comme elle le fait déjà avec les îles Canaries.




Le Maroc n’étant pas un pays membre de l’Union européenne, il est nécessaire que le gouvernement espagnol demande à l’institution communautaire de considérer le port de Huelva comme une frontière de l’espace Schengen.

L’autorité portuaire a commencé ce plaidoyer auprès de l’Exécutif local qui défendra à son tour l’idée auprès de l’Exécutif d’Andalousie.

Le délégué du gouvernement à Huelva, Pedro Fernández, a confirmé à Huelva Información que « l’intégration de Huelva dans l’espace Schengen est nécessaire pour démarrer le transport de passagers en dehors des frontières de cet espace… »

Ce projet d’établir une ligne entre Huelva et Casablanca a commencé par être mûri après que le port de Huelva a envoyé des missions commerciales au Maroc.

Constatant l’attraction touristique dont la ville de Casablanca est l’objet, le port a ensuite adapté les installations de la jetée sud pour offrir un meilleur service en matière de transport de marchandises et aussi de passagers.

Mais pour mériter d’être considéré comme une frontière, le port a déjà installé des postes de contrôle de passagers.




Et aussi un autre qui sera en charge du contrôle de la qualité des produits provenant des pays hors de l’espace Schengen. La mise en place de cette ligne va booster de manière considérable le trafic du port.

Mais avant son lancement, le port devra achever les travaux de la deuxième bretelle destinée à l’embarquement des remorques sur les ferries.

La ligne avec Casablanca permettra surtout de stimuler le trafic de conteneurs, d’autant que ce sont les produits agroalimentaires qui seront essentiellement transportés sur la ligne.

Selon une étude réalisée par le port de Huelva il y a trois ans, le volume du trafic avec le Maroc serait proche de 5 000 EVP. Le projet viendrait par ailleurs en appui à la ligne Tanger-Algésiras et contribuerait ainsi à décongestionner le trafic dans le détroit de Gibraltar.

Le port de Casablanca est le deuxième plus grand port du Maghreb après celui de Tanger.

Avec une capacité d’accueil de plus de 35 bateaux de différentes tailles, il a un trafic estimé à 25 millions de tonnes par an, nettement inférieur à celui du port de Huelva, selon les chiffres consultés par Huelva Información.