Dakhla: des chefs d’entreprises françaises prospectent les opportunités d’investissement

Dakhla: Des chefs d’entreprises françaises prospectent les opportunités d’investissement et de partenariat




Des chefs d’entreprises françaises ont tenu, mardi à Dakhla, une rencontre avec les responsables locaux, en vue d’explorer les opportunités d’investissement et de partenariat, dans le cadre de la mission économique de la métropole de Metz.




Initiée par le Centre régional d’investissement (CRI) et l’Agence d’attractivité inspire Metz, en partenariat avec le consulat général du Royaume du Maroc à Strasbourg, cette mission économique vise à informer les membres de la délégation économique de grands projets d’infrastructures réalisés dans différents secteurs, afin de nouer des relations opérationnelles avec des acteurs et porteurs de projets marocains et de développer un climat d’affaires.

À cette occasion, les acteurs économiques et chefs d’entreprises français ont débattu des opportunités d’investissements et d’affaires dans différents secteurs productifs de la région Dakhla-Oued Eddahab, tels que l’agroalimentaire, l’immobilier, le développement durable, le tourisme, la pêche et les énergies renouvelables.

Ainsi, ils ont fait part du grand intérêt qu’ils portent à cette région et de leur souhait de contribuer à la dynamique économique locale et de partager les expériences et expertises en matière de promotion territoriale et de formation et la recherche.

S’exprimant à cette occasion, le directeur du CRI de Dakhla-Oued Eddahab, Mounir Houari a mis l’accent sur les différents méga projets en cours de réalisation.




Il a cité à cet égard les plateformes logistiques à Bir Gandouz et El Guerguarat de 35 Ha chacune, le parc éolien de 900 MW, le port Dakhla Atlantique et la Zone Franche West Africa adossée au port, ainsi que le projet de dessalement de l’eau de mer pour irriguer 5.000 hectares de terres agricoles.

Après avoir mis l’accent sur les ressources humaines qualifiées et de divers programmes de formation, M. Houari a mis en évidence le large éventail d’atouts économiques qu’offre la région dans les secteurs de la pêche, de la valorisation des produits de la mer, de l’aquaculture, des énergies renouvelables, du tourisme et de l’agriculture.

Dakhla est une plaque tournante régionale entre l’Europe et l’Afrique, a-t-il poursuivi, notant qu’elle est devenue un centre pour le commerce intra-africain, idéale pour la production locale et le flux des marchandises.

M. Houari a également fait savoir que la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) garantira à la région un épanouissement commercial et économique via un seul marché africain, intégrée et prospère. Par ailleurs, il a passé en revue les avantages accordés aux investisseurs.




Il a cité dans ce sens les incitations et exonérations fiscales, les mesures de soutien à l’exportation et la facilitation de l’accès au foncier et des procédures, ainsi que l’assistance et soutien aux investisseurs dans l’obtention des autorisations administratives requises.

Dans une déclaration à la MAP, le maire de Metz, François Grosdidier a souligné que cette mission économique française a pour but de découvrir Dakhla-Oued Eddahab très riche en potentialités économiques et humaines, notant que les chefs d’entreprises sont très intéressés par les opportunités d’investissement et de développement dans la région.

Dakhla est la porte d’entrée de l’Europe vers l’Afrique, a-t-il poursuivi, notant que l’infrastructure de cette ville sera renforcée par le port Dakhla Atlantique, ainsi que par le développement des énergies renouvelable qui est très en vogue en Europe et dont la mise en œuvre est favorable dans cette région.

Conduite par M. Grosdidier, la délégation française va se rendre à la zone industrielle, aux domaines aquacoles Boutalha, au poste transformateur ONEE (225/60KV) et au site du nouveau port Dakhla Atlantique.




Des rencontres B2B et des workshops thématiques seront aussi organisés entre les hommes d’affaires de la métropole de Metz et leurs homologues marocains pour échanger et discuter autour des possibilités de partenariats entre les firmes des deux parties.

Les entreprises représentées durant cette mission s’activent dans les secteurs de l’agroalimentaire, la logistique, l’immobilier, le développement durable, les énergies renouvelables, la métallurgie, la construction, la formation et la recherche.

Ont pris part à cette rencontre les chefs des services extérieures, des représentants des Chambres professionnelles de la région et des représentants de l’Union des Entreprises de la Moselle, de l’Union des industries et métiers de la métallurgie, de l’université de Loraine à travers son Institut d’Administration des Entreprises, de l’Eurométropole de Metz, du consortium immobilier et de l’Agence d’attractivité inspire Metz.

La visite de la mission économique de la métropole de Metz à la région Dakhla-Oued Eddahab et Souss-Massa du 26 au 31 octobre, intervient dans le but de développer et de soutenir les relations économiques et commerciales entre le Royaume et la France dans leurs dimensions territoriales.