Des centaines d’Algériens bloqués au Maroc

L’Algérie va-t-elle ouvrir la frontière avec le Royaume du Maroc pour laisser passer ses ressortissants ?




Suite à la fermeture de l’espace aérien algérien à tous les avions marocains, des centaines d’Algériens se sont retrouvés bloqués au Royaume du Maroc.




Des députés algériens de la diaspora ont demandé une faveur aux autorités algériennes pour qu’ils soient rapatriés « dans des conditions dignes ».

Depuis le 22 septembre dernier, Royal Air Maroc (RAM) et Air Algérie n’ont plus opéré des vols entre l’Algérie et le Maroc en raison de la décision algérienne.

En conséquence, bon nombre d’Algériens sont coincés au Royaume du Maroc.

La seule possibilité qui s’offre à eux c’est de prendre des vols de Tunisair, de faire le trajet Casablanca-Tunis avant de rejoindre Alger.

Face à cette situation, les députés de l’émigration, Abdelouahab Yagoubi de la zone de Paris et Tawik Khedim de celle de Marseille et Brahim Dekhinet de la zone de Washington ont demandé aux autorités algériennes « une ouverture dérogatoire des frontières pour accueillir » les concitoyens « dans des conditions dignes ».

En d’autres termes, les élus demandent une ouverture exceptionnelle des liaisons aériennes afin de faciliter le rapatriement des Algériens bloqués au Royaume du Maroc.