Maroc: le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins

Maroc : le gouvernement promet jusqu’à 100 000 dh par mois pour les médecins




Dans le Projet de Loi de Finances (PLF) 2022, le gouvernement a alloué un budget de 23,5 milliards de dirhams au ministère de la Santé et de la protection sociale, incluant la revalorisation de l’exercice du métier de médecin.




Lors des discussions atour du Projet de Loi de Finances à la chambre des représentants, le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa à donner des éléments de réponse aux problématiques économiques et sociales soulevées par les députés.

Répondant à une question sur la revalorisation du métier de médecin, le ministre a indiqué qu’« un médecin ne doit pas être un fonctionnaire ».

Pour lui, la question de leur salaire est prise en compte dans la réforme globale engagée par le gouvernement.

Les prévisions pour ces acteurs du système sanitaires vont même au-delà des attentes des parlementaires, qui réclament une hausse du salaire a-t-il assuré.

En clair, dans la nouvelle réforme, le médecin marocain est payé à l’acte et son revenu peut aller jusqu’à 100 000 dirhams par mois.

Une fois la réforme actée, les médecins verront donc leurs revenus considérablement augmenter et dépendre de leur charge de travail.

Un seuil minimal sera introduit pour assurer un revenu mensuel, assure le ministre, qui rappelle toutefois qu’un médecin qui opte pour une formation de six mois à l’étranger ne sera pas payé pendant toute cette période.