Relations Russie-Maroc: la Russie recadre un journal algérien

Relations Russie-Maroc: la Russie recadre un journal algérien




La Russie a apporté un démenti formel aux allégations du journal algérien Al Shorouk selon lesquelles ses relations avec le Royaume du Maroc se sont refroidies.




« En ce qui concerne l’article publié, sur les relations prétendument ‘au plus bas’ entre la Russie et le Maroc, le ministère russe des Affaires étrangères a attiré l’attention sur le fait que plusieurs pays ont tenté de creuser un fossé dans les accords bilatéraux de Moscou et autres liens avec les pays africains par la désinformation », a écrit Moscou en réaction à un article du journal algérien Al Shorouk titré: «L’Algérie est à l’origine de la crise entre la Russie et le Maroc».

« Il est vraiment regrettable que Mohamed Mouslim (l’auteur de l’article) ait décidé de ne pas approfondir le sujet, en publiant cette fausse nouvelle avec des pseudo-analyses dans le but de gagner la faveur de pays opposants dont le journal est à la solde », déplore le département de Sergueï Viktorovitch Lavrov.

Le journaliste algérien s’est appuyé sur plusieurs faits — appui des mercenaires Wagner au Polisario, soutien de Lavrov à un référendum au Sahara, suspension des vols directs, report sine die du Forum de coopération russo-arabe prévu à Marrakech, départ de l’ambassadeur Shuvaev — pour affirmer que les relations entre Rabat et Moscou se sont dégradées.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, l’ambassadeur Shuvayev était en vacances planifiées et est rentré à Rabat le 24 octobre où il a repris ses fonctions.