Abdelmadjid Tebboune menace le Maroc

Abdelmadjid Tebboune menace le Maroc




La présidence algérienne a accusé, dans un communiqué publié ce 3 novembre, le Maroc d’avoir bombardé et tué trois camionneurs algériens. Pourtant, l’information a été démentie la veille par l’armée mauritanienne.




Dans un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle APS, la présidence algérienne a affirmé que “trois ressortissants algériens ont été lâchement assassinés par un bombardement barbare de leurs camions alors qu’ils faisaient la liaison Nouakchott-Ouargla”.

Selon la même source, “plusieurs facteurs désignent les forces d’occupation marocaines au Sahara occidental comme ayant commis, avec un armement sophistiqué, ce lâche assassinat”. “Leur assassinat ne restera pas impuni”, conclut le communiqué.

Dans un article publié le 2 novembre, le site algérien Mena défense a annoncé que “les deux camionneurs à bord de leurs véhicules MAN en étaient à leur premier voyage et étaient accompagnés par un troisième Algérien de Ouargla habitué du trajet. L’incident a eu lieu entre Aïn Bentili et Bir Lahlou”.

Le jour-même, l’information a été démentie par l’armée mauritanienne. “Nous demandons aux citoyens d’être prudents dans la diffusion d’informations émanant de sources suspectes”, a appelé la direction de la Communication et des Relations publiques auprès du commandement de l’État-major général des Armées mauritaniennes.