Sahara: la Résolution du Conseil de sécurité démontre l’intégrité et l’honnêteté du Maroc

Sahara: la Résolution du Conseil de sécurité démontre clairement l’intégrité et l’honnêteté du Maroc (Forum)




La récente résolution du Conseil de sécurité de l’ONU démontre clairement l’intégrité et l’honnêteté du Royaume dans ses efforts visant à mettre fin au conflit artificiel sur le Sahara marocain, indique le Forum du Sahara pour le dialogue et les cultures.




“Cette décision démontre clairement la légitimité, l’intégrité et l’honnêteté du Royaume du Maroc pour mettre fin à ce conflit artificiel et trouver une solution pacifique et durable à cette question dans le cadre de l’initiative d’autonomie présentée comme seul et unique horizon en vue de régler le dossier du Sahara marocain”, souligne le Forum dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP.

Suite au vote de la résolution 2602 par les membres du Conseil de sécurité le vendredi 29 octobre 2021, prorogeant d’un an le mandat de la Minurso, tout en soulignant, une fois de plus, la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie pour régler le différend artificiel sur le Sahara marocain, le Forum du Sahara pour le dialogue et les cultures apprécie hautement les acquis diplomatiques réalisés par le Royaume du Maroc grâce à l’implication personnelle et au suivi permanent de SM le Roi Mohammed VI, note le communiqué.




Le Forum cite, à ce titre, la sécurisation du passage d’El Guerguerat et sa réouverture à la circulation et au transit des transports, la reconnaissance américaine du Sahara marocain et l’ouverture par plusieurs pays de représentations diplomatiques dans les provinces du Sud. Il salue également l’implication du Royaume dans la solution politique à travers les tables-rondes qui constituent le seul mécanisme de gestion de ce problème, et l’achèvement de ce processus d’une manière qui conduit à une approche réaliste et durable.

D’autre part, le Forum condamne fermement les manœuvres des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume et la violation du cessez-le-feu évoquées dans le récent rapport du Conseil de sécurité, appelant toutes les parties, en particulier l’Algérie, qui a été évoquée dans la résolution à cinq reprises, à s’engager dans les tables-rondes afin de mettre fin à ce conflit artificiel de longue durée.