La commémoration du 46ème anniversaire de la Marche Verte revêt un caractère particulier

La commémoration de la Marche Verte revêt un caractère particulier au regard des succès remportés par le Royaume du Maroc ces deux dernières décennies (journal koweïtien)




La commémoration du 46ème anniversaire de la Marche Verte, épopée pacifique des Marocains pour récupérer les provinces du Sahara marocain, revêt un caractère particulier au regard des succès remportés par le Royaume du Maroc au cours des deux dernières décennies, souligne le Quotidien koweitien «Al Aan».




Le journal a indiqué dans un article intitulé «La Marche Verte: miracle d’un Roi et d’un Peuple» du journaliste koweïtien Nayef Sharar, que la célébration du 46ème anniversaire de la Marche verte revêt cette année un aspect particulier pour plusieurs considérations.

Il a cité dans ce sens l’ouverture de consulats de nombreux pays dans les villes de Laâyoune et de Dakhla, et l’enregistrement des taux de participation les plus élevés des habitants des provinces du sud du Royaume du Maroc aux récentes élections au niveau national, ce qui confirme le ferme attachement des habitants de ces provinces à leur marocanité et à l’exercice de leur droit démocratique concernant la gestion de leurs affaires locales, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Maroc.

Et d’ajouter que la célébration de cet anniversaire se caractérise également par une augmentation de 19% des échanges commerciaux entre le Royaume du Maroc et les pays africains au cours des six derniers mois, et ce après avoir sécurisé le commerce et la circulation des personnes et des marchandises par le passage de Guerguerat, et relié la zone de Guerguerat au réseau électrique national.




Ceci en prélude à la réalisation d’une connexion électrique entre le Maroc et sa profondeur africaine, en plus de l’annonce de la mise en place de deux zones logistiques importantes de dernière génération au niveau du poste frontière et du centre de Bir Guendouz (Région de Dakhla-Oued Eddahab).

D’un investissement de 160 millions de dirhams, ces deux zones vont constituer une porte d’entrée vers le continent africain et un pôle d’attraction des investisseurs marocains et étrangers intéressés par l’exportation vers l’Afrique, notamment dans le cadre de la zone de libre échange continentale.

Ces réalisations viennent s’ajouter, précise l’auteur de l’article, pour donner le coup d’envoi de la réalisation du port de Dakhla-Atlantique, l’un des plus grands ports du continent africain, et qui sera renforcé par deux énormes projets, représentés dans une zone industrielle adossée au port sur une superficie de 1.000 hectares, et le projet de dessalement d’eau de mer, qui touche à sa fin, et qui permettra d’irriguer 5.000 hectares dans la région de Dakhla, ainsi que de fournir un potentiel alimentaire pour les provinces du sud et l’Afrique.




L’écrivain relève également que la célébration par le peuple marocain de l’anniversaire de la Marche verte cette année a un goût particulier et diffère des années précédentes, notamment avec la propagation de la pandémie de «Corona» qui a affecté tous les pays du monde.

Il a noté à cet effet le Royaume du Maroc a pu, grâce à la sagesse de SM le Roi Mohammed VI, faire face aux répercussions économiques de la pandémie avec une politique proactive, à travers la mise en place d’un fonds de lutte contre la «Covid-19» et la gratuité des vaccinations pour tous les Marocains et les résidents, ce qui illustre la vision clairvoyante et la politique sage de Sa Majesté le Roi.

L’auteur de l’article souligne que le Maroc avance à un rythme soutenu pour accompagner le processus de développement urbanistique et économique dans le monde, notant que le Royaume du Maroc a prouvé en peu de temps l’efficacité de sa politique en attirant de grandes entreprises du monde à investir au Maroc, y compris des constructeurs d’avions et de voitures électriques, ainsi que dans le domaine des énergies renouvelables que le Maroc fait le pari de devenir l’un des exportateurs d’énergie dans les années à venir.