Sound Energy veut exporter du gaz du Maroc vers l’Espagne

Sound Energy veut exporter du gaz du Maroc vers l’Espagne




La société britannique Sound Energy envisage de mettre en service un nouveau gazoduc pour fournir du gaz au Royaume du Maroc et même en exporter vers l’Espagne et le Portugal, après la fermeture par l’Algérie du gazoduc Maghreb-Europe.




Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe a obligé le Royaume du Maroc à accélérer la mise en œuvre de sa politique énergétique.

Le royaume du Maroc prévoit d’installer 3 900 MW d’énergies renouvelables et d’augmenter l’utilisation du gaz naturel d’ici 2030 en vue de réduire les émissions de CO₂.

Ceci, grâce à la société britannique Sound Energy qui entend approvisionner le marché marocain en gaz et même d’en exporter l’excédent vers l’Espagne et le Portugal.

Dans un premier temps, l’entreprise britannique prévoit de confier à Italfluid la construction d’une petite usine de gaz naturel liquéfié.

Dans ce sens, elle a déjà conclu un accord avec Afriquia Gaz, société détenant 44 % du marché du pays, pour démarrer la production de ce gaz dans les prochains mois.




Dans un second temps, Sound Energy mettra en service un nouveau gazoduc pour relier la source de Tendara au gazoduc Maghreb-Europe, fait savoir El Economista.

Cette nouvelle infrastructure de 120 kilomètres de long, devrait avoir une capacité de transport de 67 000 m³/h et un diamètre de 20 pouces. Enagas et Elecnor participent à ce projet depuis 2018.

Les autorités marocaines, quant à elles, ont déjà signé avec l’entreprise britannique les premiers permis nécessaires pour le démarrage des travaux.

Par ailleurs, le Maroc envisage, à moyen terme, la construction d’un gazoduc le reliant au Nigeria.

La décision de l’Algérie de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc, crée une perte de près de 80 millions d’euros pour l’espagnol Naturgy qui exploitait ce gazoduc.