Les oulémas musulmans appellent l’Algérie à prendre la main tendue par le Maroc

Crise maroco-algérienne : Les oulémas musulmans appellent à la fin des tensions




L’Union internationale des oulémas musulmans (UIOM) s’est penchée sur la détérioration des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et l’Algérie. Le Maroc a, à de nombreuses reprises, tendu la main à l’Algérie. Elle a toujours refusé de la prendre. Au détriment de sa propre population. On se rappelle quand elle avait des problèmes d’incendie qu’elle n’a pas pu gérer à cause d’un manque de moyens. Le Maroc lui avait proposé de lui envoyer immédiatement 2 Canadairs. Elle avait refusé…




Dans un communiqué, l’instance dirigée par Ahmed Raissouni, a indiqué suivre «avec une grande inquiétude l’escalade de la tension dans les relations maroco-algériennes, matérialisée par des campagnes médiatiques, des fermetures de frontières, la rupture des relations diplomatiques, la perturbation des échanges et des intérêts économiques et conduisant à la course aux armements et la préparation militaires».

L’Union internationale des oulémas musulmans a estimé que «l’atmosphère de tension intense et de mobilisation croissante, sans aucune raison, menace d’entraîner les deux chers pays – le Maroc et l’Algérie – dans le déclenchement d’un affrontement militaire, dont l’ampleur et les conséquences sont inimaginables».

Elle a pointé les «répercutions» de cette guerre potentielle sur «les peuples frères et sur la Oumma arabe et islamique». L’instance basée au Qatar a lancé un appel qu roi Mohammed VI et au président Abdelmadjid Tebboune.




L’Union internationale des oulémas musulmans appelle les deux pays à «faire, et de toute urgence, tout ce qui est en leur pouvoir pour rétablir les relations entre les deux pays à leur état normal, un état de fraternité, de concorde, d’unité, de cohésion, de coopération et d’action commune».

«La République algérienne et le Royaume du Maroc et leurs dirigeants ont fait leurs preuves dans la résolution des conflits et la promotion de la paix et de l’harmonie, aux niveaux africain et arabe. Aujourd’hui, il est préférable pour eux d’y parvenir entre eux, ce qui rendra ainsi leurs peuples et leur nation heureux», indique l’Union internationale des oulémas musulmans.

Pour les oulémas musulmans, «la négociation et le dialogue entre sages suffisent à résoudre tous les problèmes et à surmonter tous les dilemmes, en particulier entre ceux qui sont unis par une seule religion, une histoire unifiée, un voisinage permanent et des intérêts communs».