7ème Grand prix mondial Hassan II de l’eau: Baraka et Fauchon évoquent les préparatifs

Nizar Baraka et Loïc Fauchon évoquent les préparatifs du 7ème Grand prix mondial Hassan II de l’eau




L’état d’avancement des préparatifs de la 7ème édition du Grand prix mondial Hassan II de l’eau a été au centre d’entretiens, mercredi à Rabat, entre le ministre de l’équipement et de l’eau, Nizar Baraka et le président du Conseil mondial de l’eau, Loïc Fauchon.





Le Grand prix mondial sera décerné lors de la cérémonie d’ouverture de la 9ème édition du Forum mondial de l’eau à Dakar, à laquelle le Royaume participera, à l’instar des décideurs politiques et économiques, institutions multilatérales et universitaires de tous horizons.

Dans une déclaration à la presse, M. Baraka a relevé que le Maroc est un exemple en matière de gestion hydraulique, mettant en avant les avancées notoires réalisées en la matière.

À cet effet, le ministre a abordé le projet phare de dessalement d’eau de mer au niveau de la province de Dakhla, dont la particularité réside dans la possibilité de dessaler l’eau de mer grâce aux énergies éoliennes.

S’agissant du Grand prix mondial Hassan II de l’eau, le responsable gouvernemental a indiqué que cette 7ème édition portera principalement sur “la sécurité de l’eau dans les territoires pour le développement durable et la sécurité alimentaire”.




Il a noté que la valeur du prix à été multiplié par 5 par rapport à l’édition précédente, passant de 100.000 à 500.000 dollars, conformément aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, M. Fauchon a mis en exergue l’importance de la question hydraulique pour les années à venir au Maroc comme ailleurs, soulignant que la question de la sécurisation des ressources en eau demeure un sujet essentiel pour la planète.

Le président du Conseil mondial de l’eau s’est, en outre, félicité de la vision proactive de Feu Sa Majesté Hassan II, marquée par la mise en place “d’une politique des barrages” et relayée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

En effet, le Maroc s’est engagé ces deux dernières décennies dans une politique royale visionnaire et clairvoyante axée sur la poursuite et l’amélioration de la stratégie de construction des barrages et prônant une gestion rationnelle des ressources hydriques.




Ceci en vue de la réalisation du développement durable, économique et social escompté.

Depuis l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI, une quarantaine de barrages a été mise en service et d’autres sont en cours de construction dans le cadre du projet sociétal pour un modèle de développement équilibré et homogène profitant à tous et de la politique visionnaire et proactive du Souverain, qui a permis d’anticiper et de satisfaire les besoins croissants en ces ressources des différentes secteurs de l’économie marocaine, en particulier l’Agriculture et l’Industrie.

Créé en 2002, le Grand prix mondial Hassan II de l’eau a été attribué pour la première fois en 2003, lors du 3ème Forum mondial de l’eau de Kyoto, au Japon.

Ce prix est une initiative menée conjointement par le Royaume du Maroc et le Conseil mondial de l’eau, en mémoire à Feu Sa Majesté Hassan II, pour ses actions en faveur de la coopération internationale et la préservation des ressources en eau.