Le Maroc est un acteur majeur de la coopération sud-sud

Le Maroc est un acteur majeur de la coopération sud-sud (ambassadrice mexicaine)




Le Maroc est un acteur majeur de la coopération sud-sud, a souligné, mardi à Rabat, l’ambassadrice du Mexique au Royaume, Mabel Gómez Oliver, faisant part de la détermination de son pays à renforcer ses relations avec le Royaume du Maroc.

Mabel Gómez Oliver





“Notre pays souhaite renforcer les relations de coopération avec le Royaume du Maroc et travailler ensemble dans tous les domaines d’intérêt commun”, a indiqué Mme Gómez Oliver dans une déclaration à la MAP en marge d’une cérémonie organisée par l’ambassade à l’occasion de la célébration du Jour des morts, tenue en présence de plusieurs diplomates accrédités à Rabat.

“Le Maroc se distingue par ses actions en faveur de la consolidation des relations de coopération sud-sud, des actions qui sont au diapason avec les déterminants de la politique extérieure du Mexique, qui aspire également au renforcement de cette coopération”, a ajouté l’ambassadrice en saluant, par la même occasion, la qualité des relations existantes entre Mexico et Rabat.

“Il existe de nombreux domaines dans lesquels les deux pays peuvent coopérer.




Puisqu’ils font face aux mêmes défis et partagent les mêmes expériences”, a-t-elle noté. À cet égard, Mme Gómez Oliver a estimé que “le domaine agricole constitue l’un des secteurs prometteurs en termes de coopération bilatérale, en bénéficiant de l’expertise et de l’expérience que le Maroc a accumulées dans ce domaine”.

Cet événement culturel s’inscrit dans le cadre de l’engagement de l’Ambassade du Mexique à Rabat à renforcer la coopération bilatérale, notamment à travers la culture, qui “constitue un bon moyen pour consolider et faire avancer les relations entre les peuples marocain et mexicain”, a-t-elle relevé.

Célèbre fête traditionnelle, le jour des morts est la coutume la plus connue au pays des Aztèques où les Mexicains célèbrent le retour des âmes de leurs défunts sur terre en leur faisant de nombreuses offrandes et en prenant part à diverses festivités.




En prévision de cette fête en mémoire de leurs défunts, les familles se préparent des jours avant à recevoir les âmes de leurs chers qui ont quitté cette vie en leur offrant de la nourriture qu’ils appréciaient le plus.

C’est ainsi que chaque année, la plupart des familles mexicaines érigent des autels dans leurs maisons afin d’y déposer les offrandes et recevoir les proches disparus, car, selon cette croyance populaire qui trouve ses origines à l’époque préhispanique, l’âme des morts revient visiter sa famille sur terre durant cette journée, c’est pourquoi les vivants leur réservent des plats préférés, parmi lesquelles de délicieux crânes en sucre, le typique “pan de muerto”, fruits et bonbons.

Les Mexicains célèbrent traditionnellement cet évènement avec musique et chant lyrique comme doit être la célébration de toute autre fête.