Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie




Les autorités marocaines et algériennes ont convenu d’une ouverture temporaire du poste frontière Zouj Bghal à la périphérie d’Oujda, pour procéder à l’extradition de onze citoyens algériens ainsi que d’une autre personne de nationalité européenne, du Maroc en Algérie. Les douze personnes extradées font l’objet de mandats d’arrêts internationaux. Elles étaient en détention dans les prisons marocaines avant d’être remises aux autorités algériennes grâce à l’ouverture ponctuelle de la maroco-algérienne de Zouj Beghal.




La Cour de cassation du Maroc a accepté la demande d’extradition des mis en cause (onze Algériens et une personne de nationalité européenne) déposée par la justice algérienne, démontrant la bonne foi des autorités marocaines à « respecter les accords internationaux de lutte contre la criminalité transnationale organisée », et « à poursuivre les procédures d’extradition dans le cadre de relations de sécurité et de coopération judiciaire avec l’Algérie », en dépit de « la rupture unilatérale » des relations diplomatiques par cette dernière.