Commémorations de l’Armistice: l’Élysée snobe la Grande mosquée de Paris

Commémorations de l’Armistice: L’Élysée snobe la Grande mosquée de Paris




Alors que la France entière rend hommage aux soldats qui ont combattus lors de la Première guerre mondiale, en cette journée anniversaire de l’armistice, la Grande mosquée de Paris a déploré dans un communiqué ne pas avoir été conviée par l’Élysée lors de la cérémonie de commémoration, affirmant refuser de voir les musulmans de France «traités en citoyens de seconde zone».

Chems-Eddine Mohamed Hafiz, recteur de la Grande mosquée de Paris





Rappelant que la Grande mosquée a été créée «par la République en reconnaissance du sacrifice suprême des dizaines de milliers de soldats musulmans morts pour la France» lors de la guerre de 14-18, le recteur Chems-Eddine Hafiz qualifie le geste de l’Élysée comme une «défection méprisante et sans précédent».

Pour la Grande mosquée, cet oubli relève bien d’une «action délibérée qui sape les plus nobles missions de notre institution», alors que la République se doit de rendre hommage à tous les combattants morts pour le pays.

Outre l’assiduité de la Grande mosquée dans l’ensemble des commémorations historiques, et son effort constant de défense des valeurs et des principes républicains, le recteur qualifie ce geste de «véritable humiliation pour les musulmans de France» alors que plusieurs organismes et représentants de cultes étaient présents.







(Photos) Maroc: la France rend hommage aux soldats marocains de la 1ère guerre mondiale