Maroc: bientôt une unité de gestion du gazoduc Nigeria-Maroc

Maroc: bientôt une unité de gestion du gazoduc Nigeria-Maroc




Le Royaume du Maroc va créer, au sein de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), un département exclusivement dédié à la gestion des projets pétroliers et gaziers nationaux dont le gazoduc Nigeria-Maroc.




« C’est en route. C’est une nouvelle entité qui sera créée pour s’occuper de l’activité en aval », a indiqué au site spécialisé britannique S&P Global Platts, un responsable de l’Office national des hydrocarbures et des mines qui a requis l’anonymat, précisant que ce nouveau département s’occupera également du projet de livraison de gaz via le gazoduc Nigeria-Maroc qui desservira le marché européen.

Selon la même source, « le secteur industriel au Maroc se développe rapidement et le gaz sera une partie importante de cette croissance ». C’est pourquoi le Maroc s’active aussi pour la construction des réseaux devant transporter le gaz vers les pôles industriels (automobile et aéronautique). Le Royaume du Maroc dispose de ressources de gaz conventionnel et non conventionnel estimées à quelque 300 Tcf ((trillion cubic feet). 1 TCF vaut 28 Gm3 ou 166 Mbep).




Le Maroc entend les explorer et les développer avec l’aide d’investisseurs, a déclaré la source au sein de l’Office national des hydrocarbures et des mines, soutenant que le projet du royaume d’installer une unité flottante de regazéification et de stockage au large de la côte atlantique, a suscité « beaucoup d’intérêt ». Le projet de fourniture de l’électricité à partir de l’énergie solaire et éolienne produite au Royaume-Uni est également en cours d’évaluation, a-t-elle rappelé.

Après la décision algérienne de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME), le Maroc multiplie les recherches pour continuer à s’approvisionner en gaz. Selon S&P Global Platts, la société espagnole, Naturgy, a indiqué mercredi qu’elle poursuit les négociations avec les deux pays pour éventuellement obtenir une extension du contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe.