Maroc: l’emploi, la santé et l’éducation, des priorités du PLF 2022

L’emploi, la santé et l’éducation, des priorités du PLF-2022 (ministre)




Le projet de la loi des finances (PLF) au titre de l’exercice 2022 s’articule autour de trois priorités à savoir, l’emploi, la santé et l’éducation, avec environ 9 milliards de dirhams (MMDH) de crédits supplémentaires, a indiqué, à Rabat, la ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui.

Nadia Fettah Alaoui





Ainsi, 5 milliards de dirhams supplémentaires sont dédiés à l’investissement dans les secteurs de la Santé et de l’Education, a fait savoir Mme Fettah Alaoui qui s’exprimait lors d’une séance plénière à la Chambre des représentants.

En outre, 3,5 milliards de dirhams sont destinés au soutien à l’emploi des jeunes, à savoir ceux ayant perdu leur emploi suite à la crise, en leur accordant 250.000 offres d’emploi durant deux années dans le cadre du programme des grands et petits chantiers auquel 2,25 milliards de dirhams sont dédiés, ou ceux qui veulent créer une petite entreprise et rencontrent des difficultés à fournir des ressources complémentaires aux crédits octroyés par les banques dans le cadre du programme “Intelaka” avec une enveloppe de 1,25 milliard de dirhams et 50.000 bénéficiaires, a-t-elle soutenu.

Il s’agit également de 250 millions de dirhams (MDH) consacrés au renforcement des structures d’accueil (rôle de crèche) pour les enfants âgés de moins de 4 ans, notamment dans les quartiers marginalisés et dans les villages afin de leur permettre d’apprendre dès un jeune âge et encourager les femmes à travailler, a précisé la ministre de l’Économie et des Finances.

Aussi, Mme Fettah Alaoui a fait savoir que 200 millions de dirhams sont destinés à mettre en œuvre le caractère officiel de la langue “amazighe” au sein de l’Administration publique, ce qui facilitera à une large catégorie des citoyens l’accès aux services administratifs.