Un député français salue la crédibilité du Maroc en tant que partenaire fiable de la France et de l’Europe

Un député français salue la crédibilité “incontestable” du Maroc en tant que partenaire fiable de la France et de l’Europe




Le député du Bas-Rhin et membre de la Commission des affaires économiques à l’Assemblée nationale française, Antoine Herth, a salué, lundi, la crédibilité “incontestable” du Maroc en tant que partenaire fiable de la France et de l’Europe.

Antoine Herth





Lors d’un échange avec le consul général du Royaume à Strasbourg, Driss El Kaissi, M. Herth a souligné que le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, “poursuit sa marche de développement et son affirmation dans la région comme un leader appelé à jouer un rôle de plus en plus important en tant que pont entre l’Afrique et l’Europe mais également dans le monde arabe notamment grâce à son rôle très important dans la question lybienne et le processus de paix au Moyen Orient avec les accords d’Abraham”.

Selon un communiqué du consulat du Royaume dans la ville alsacienne, le député français a exprimé son “admiration” de la politique agricole marocaine qui atteint “l’autosuffisance du marché national et arrive à exporter des produits de qualité à l’étranger particulièrement en Europe avec des exploitations qui se font de plus en plus dans un cadre de développement durable”.

Lors de cette rencontre, MM. Herth et El Kaissi ont échangé sur les dernières élections au Maroc, ajoute le communiqué.




Le communiqué rappelle que comme mentionné par la délégation des observateurs de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, M. Herth s’est dit “impressionné” par l’augmentation du taux de participation de plus de 50%, soit sept points de plus par rapport aux législatives de 2016 et surtout par l’implication des jeunes dans ce triple scrutin”.

Concernant la question du Sahara marocain, le député a salué la “forte” participation des Sahraouis des provinces du Sud à ces élections, dépassant la moyenne du pays, ce qui constitue un “signe de leur attachement à la solution de l’autonomie proposée par le Royaume du Maroc et saluée par les résolutions du Conseil de sécurité”.

À cette occasion, M. Herth n’a pas manqué “d’appeler l’Europe à sauvegarder son partenariat multidimensionnel avec le Royaume et particulièrement en matière d’énergie verte grâce aux avancées marocaines sur les énergies renouvelables”, conclut le communiqué.