Bataille d’El Hri: école de patriotisme et de diffusion des valeurs pérennes de la mémoire collective

La Bataille d’El Hri, une école de patriotisme et de diffusion des valeurs pérennes de la mémoire collective (M. El Ktiri)




La bataille historique d’El Hri est une école de patriotisme et de diffusion des valeurs pérennes de la mémoire collective, a souligné, lundi, le Haut-Commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, Mustapha El Ktiri.

Mustapha El Ktiri





S’exprimant lors d’un meeting commémorant le 107ème anniversaire de la bataille historique d’El Hri, M. El Ktiri a souligné que cette épopée radieuse est l’occasion de célébrer les valeurs de nationalisme, d’abnégation et de sacrifices dont ont fait montre les vaillants combattants de cette région pour plier les forces coloniales, relevant que la célébration de cette grande épopée est l’opportunité de perpétuer les valeurs de citoyenneté incarnées par cette bataille qui restera, à jamais, gravée dans le marbre de l’histoire de la résistance nationale et de la lutte contre les envahisseurs étrangers.

M. El Ktiri s’est attardé sur les détails de la défaite cuisante des forces de l’occupation lors de cette glorieuse épopée, expliquant que les forces coloniales de l’époque ont subi de lourdes pertes aussi bien en armements qu’en vies humaines, avec la mort de 580 soldats, de 33 officiers et quelque 176 blessés.

Il a dans ce sens rappelé la bravoure de Feu Moha Ou Hammou Zayani et ses combattants qui ont fait face à un assaut des colons français dépêchés depuis les plaines du Tadla pour venir en aide aux soldats enclavés à Khénifra.




Et ce, en s’emparant d’une importante quantité de leurs armes, à savoir 8 canons, 10 mitrailleuses et une très grande quantité de fusils et de cartouches. Cette bataille mémorable est un des événements phares de l’histoire a mis en avant le haut-commissaire avant de souligner sa portée historique menée avec maestria par les tribus Zayane et les autres tribus avoisinantes contre le joug colonial malgré le grand nombre de ses forces et la puissance de ses armes.

Cette étape glorieuse de l’histoire de la lutte nationale pour s’affranchir du joug colonial constitue une grande leçon de nationalisme pour les générations montantes et restera gravée à jamais dans les annales de l’histoire richissime du Royaume afin d’inspirer leur action et contribuer, avec le même dévouement, à la marche de développement et de progrès que connaît le Royaume sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a-t-il ajouté lors de ce meeting.

La célébration du 107ème anniversaire de la bataille d’El Hri, est une occasion pour rappeler les valeurs de patriotisme, de dévouement et de sacrifices consentis au service de la Patrie, dont ont fait preuve les vaillants nationalistes du Moyen Atlas.




C’et ce qu’a tenu à indiquer M. El Ktiri, rappelant, à cet égard, les qualités du martyr Moha Ouhammou Zayani considéré comme l’une des figures les plus emblématiques de la lutte nationale, ayant livré la bataille d’El Hri sans merci, pour venir en aide aux tribus de cette région du Royaume dans leur combat contre l’armée française.

Ainsi, les premières opérations de l’armée d’occupation visaient la ville de Khénifra en mai 1914, préparant le terrain pour l’occupation des régions avoisinantes, notamment le village d’El Heri, alors fief des tribus Zayane et un point de départ des attaques menées par les vaillants du Moyen-Atlas contre les troupes étrangères. La résistance farouche des tribus Zayane a poussé l’occupant à confier la mission de repousser les attaques de la résistance aux plus hauts gradés de l’armée.

Les combattants, dirigés par le héros Moha Ou Hammou, se sont rassemblés sur la rive Est du Oued Chebouka à El Heri avant d’être attaqués par la force occupante qui ciblait des innocents sans défense. Ainsi, l’armée d’occupation subit une défaite cuisante grâce à des résistants, animés d’une grande ferveur patriotique, qui ont pu assiéger les forces étrangères qui furent complètement dépassées par la situation.




M. El Ktiri n’a pas manqué d’exprimer la ferme position de la famille de la Résistance et des membres de l’Armée de libération sur la question de l’intégrité territoriale, soulignant la mobilisation constante de l’ensemble des composantes de la société marocaine derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour la défense des fondamentaux et sacralités du Royaume du Maroc.

Ce meeting qui a été organisé dans le strict respect des mesures sanitaires visant à stopper la propagation de la pandémie du Covid-19, a été marqué par un hommage rendu à 8 anciens résistants et membres de l’armée de libération en signe de reconnaissance pour leurs loyaux services et leurs actions héroïques en faveur de la Patrie.

La cérémonie a été également marquée par la présentation de plusieurs œuvres artistiques exécutées par des élèves de la fondation de la créativité artistique et littéraire de Khénifra, la présentation du numéro des cahiers des documents historiques de la Résistance et de la Libération intitulé “La Bataille d’El Hri” et par une série de conférences tenues par visioconférence sur la portée historique de cette épopée radieuse.