L’Algérie arme le Polisario pour attaquer le Maroc

L’Algérie arme le Polisario pour attaquer le Maroc




L’Algérie s’est lancée dans un réarmement accéléré du Polisario depuis la mort des trois routiers algériens au Sahara dont elle accuse le Maroc. Après ses échecs diplomatiques contre le Maroc, l’Algérie est décidée à ouvrir un conflit armé avec le royaume. C’est dans cette optique qu’elle est en train de réarmer le Polisario, fait savoir le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia, soulignant que le rythme de réarmement s’est particulièrement accéléré depuis la mort des trois routiers algériens au Sahara dont l’Algérie accuse le Royaume du Maroc.




Certains observateurs internationaux assurent que le régime algérien a décidé de fournir du matériel militaire au Polisario dans le but de lancer des attaques armées contre le Maroc au Sahara. Le quotidien espagnol La Razon a annoncé la semaine dernière que l’Algérie a livré au Polisario des équipements militaires dont des véhicules tout-terrain de fabrication russe, précisant toutefois que les armes fournies aux séparatistes ne sont pas aussi puissantes que celles des Forces royales marocaines qui font usage de drones depuis quelque temps.




Cette première livraison d’armes par l’Algérie au Polisario intervenait après la nomination de Mohamed Wali Akeik, « un homme de confiance absolue du chef des milices séparatistes armées Brahim Ghali », en tant que nouveau chef de l’État-major de l’armée, indique le journal espagnol, ajoutant que récemment, un autre promu dans l’armée sahraouie, un certain Mohamed El Ouali Aguig, déclarait depuis Alger qu’« il faut mener des actes terroristes à l’intérieur du Maroc et contre les consulats, les compagnies aériennes et contre tout autre type de cibles ».