Maroc-Algérie: l’Espagne propose sa médiation

Maroc-Algérie : l’Espagne veut jouer les médiateurs




José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, a annoncé que l’Espagne va proposer sa médiation dans la crise diplomatique entre le Royaume du Maroc et l’Algérie.

José Manuel Albares





Dans une interview qu’il a accordé au quotidien espagnol Diario de Sevilla, le chef de la diplomatie espagnole a indiqué que lors du prochain sommet de l’Union pour la Méditerranée (UpMm), qui est prévu les 28 et 29 novembre à Barcelone et pour lequel la présence du Royaume du Maroc est annoncée, son pays entend jouer un rôle de médiateur pour un retour au dialogue entre les deux pays; chose qui serait profitable à la stabilité de la Méditerranée.

L’Algérie et le Royaume du Maroc « sont deux partenaires qui sont importants pour l’Espagne et également pour l’Union européenne », a affirmé le chef de la diplomatie espagnole José Manuel Albares. « Les 28 et 29 novembre, la réunion de l’Union pour la Méditerranée aura lieu à Barcelone, où nous évoquerons cette crise.




Nous avons toujours œuvré en faveur de l’apaisement dans l’intérêt de la région de la Méditerranée », a confié le ministre, estimant « le dialogue essentiel ». Et d’ajouter, que « nous avons un partenariat stratégique avec le Maroc. C’est un pays avec lequel nous partageons d’énormes d’intérêts dans divers domaines. De plus, le Maroc est un pays qui joue un rôle important dans la stabilité de la Méditerranée », insistant sur l’aspect prioritaire de la sortie de cette crise.

Évoquant le récent discours du roi du 20 août dernier, le ministre a souligné que le souverain a montré « les signes clairs d’un apaisement des relations entre le Royaume du Maroc et l’Espagne ». Des signes que Madrid a commencé à percevoir depuis l’été à travers « plusieurs initiatives marocaines » qualifiées de « positives ».