(Vidéo) Maroc: émouvant retour de Najat Vallaud-Belkacem dans son village

(Vidéo) Émouvant retour de Najat Vallaud-Belkacem dans son village au Maroc




Najat Vallaud-Belkacem, est en vacances dans son village natal à Béni Chiker, province de Nador. La Franco-marocaine espère un jour « pouvoir retourner vivre » dans ce village qui l’a vu naître.




Najat Vallaud-Belkacem s’offre quelques jours de repos à Béni Chiker, son village natal. L’ex-ministre de François Hollande a exprimé sa joie de constater que la ville de Nador s’est métamorphosée.

« J’espère pouvoir retourner vivre ici », a-t-elle déclaré au micro du site local Nador City.

La Franco-marocaine n’a pas manqué d’inviter les touristes, nationaux et internationaux, à visiter cette région qui porte l’identité amazighe et le patrimoine rifain marocain.

Née le 4 octobre 1977, Najat vallaud-Belkacem a obtenu la nationalité française en 1995.









Najat Vallaud-Belkacem, née Najat Belkacem le 4 octobre 1977 à Beni Chiker (Maroc), est une femme politique française. Elle possède la double nationalité, marocaine de naissance et française depuis sa naturalisation en 1995, mais son activité politique est avant tout française.

Elle est porte-parole de Ségolène Royal pour l’élection présidentielle de 2007 et en vue de la primaire citoyenne de 2011, puis de François Hollande pour l’élection présidentielle de 2012. De 2004 à 2008, elle est conseillère régionale en Rhône-Alpes, d’abord présidente de la commission culturelle puis conseillère déléguée à la culture. En mars 2008, elle est également élue conseillère générale du canton de Montchat dans le 3e arrondissement de Lyon. De 2008 à 2013, elle est conseillère municipale de Lyon, adjointe aux grands événements, à la jeunesse et à la vie associative.




Elle est ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement dans les gouvernements Jean-Marc Ayrault, dont elle est la benjamine, de 2012 à 2014. Confirmée ministre des Droits des femmes dans le gouvernement Valls I en avril 2014, elle est nommée par ailleurs ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Elle est la première femme à occuper le poste de ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (d’août 2014 à mai 2017 dans le deuxième gouvernement Manuel Valls et dans le gouvernement Cazeneuve).

Après une brève mise en retrait de la vie politique (comme directrice des affaires publiques internationales au sein d’Ipsos puis directrice pour la France de l’ONG ONE), elle se présente aux élections régionales 2021 en Auvergne-Rhône-Alpes.