Le Maroc poursuit la sécurisation de ses frontières sahariennes

Sahara : Extension du mur de sécurité vers la frontière avec l’Algérie




Lancé en mars dernier, les Forces armées royales ont terminé la construction d’une nouvelle ceinture destinée à fermer une brèche à la frontière entre le Royaume du Maroc et l’Algérie. Le mur de sécurité a été avancé de 17 kilomètres vers Tindouf.




Plus précisemment, la zone concernée par cette extension est située près de la localité de Touizghi au sud d’Akka, connue pour être la scène d’une bataille en janvier 1980 entre les Forces Armées Royales et le Polisario, et des montagnes de Ouarkziz.

Cet élargissement a été décidé dans le cadre des mesures prises par le commandement des Forces Armées Royales dans le sillage de l’intervention du 13 novembre à El Guerguerate.

Un processus qui a commencé, dès le départ des éléments du Polisario, par la construction d’une barrière de sable.

Le tir de quatre roquettes, effectué le 23 janvier par des membres du Front séparatiste armé près d’El Guerguerate, a en effet accéléré l’opération de verrouillage des points qui permettaient auparavant au Polisario de lancer des attaques.