France: Éric Zemmour jugé pour «provocation à la haine raciale et injure raciale»

France: Éric Zemmour jugé pour « provocation à la haine raciale et injure raciale »




« Complicité de provocation à la haine raciale et d’injure raciale ». Voilà les charges qui pèsent sur le polémiste islamophobe Éric Zemmour pour avoir tenu des propos insultants envers les mineurs isolés en septembre 2020 sur CNews.

« Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent », avait déclaré l’éditorialiste islamophobe sur le plateau de la chaine.

Ces propos avaient choqué et suscité la colère de plusieurs associations ainsi que d’une vingtaine de conseils départementaux, qui s’occupent de la prise en charge des mineurs isolés à travers l’aide sociale à l’enfance.

Ainsi, SOS Racisme, la Ligue des droits de l’Homme ou la Maison des Potes, accompagnés de plusieurs départements (dont l’Aude, l’Hérault et la Lozère) se sont constitués partie civile pour déposer plainte contre Éric Zemmour.




Notamment pour ses propos haineux qui ont été tenus sur CNEWS, rapporte Le Midi Libre. Déjà condamné à deux reprises pour provocation à la haine, Éric Zemmour ne devrait pas être présent à l’audience, selon son avocat.

Ceci « pour la sérénité des débats » et pour éviter de transformer le tribunal correctionnel de Paris en « arène politique ». Cette fois-ci, le probable futur candidat à la présidentielle française n’est pas le seul poursuivi dans ce dossier.

Dans le box des accusés, il y aura également Maxime Saada, le patron de Canal+, jugé en tant que diffuseur des propos haineux. Pour Patrick Klugman, avocat de SOS Racisme, les propos tenus à l’antenne sont « absolument intolérables ».

Les propos que le polémiste islamophobe Éric Zemmour a tenus à l’antenne de la chaîne CNEWS laissent entendre que « tout mineur isolé est un délinquant en puissance qui vient en France pour commettre des exactions ».