Le Maroc préside le GAFIMOAN en 2022

Le Maroc préside le GAFIMOAN en 2022 (ANRF)




Le Royaume du Maroc présidera le Groupe d’Action Financière du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (GAFIMOAN) en 2022. C’est ce qu’a annoncé l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF).




La désignation du Royaume a eu lieu en marge de la 33ème assemblée du Groupe d’Action Financière du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (GAFIMOAN), tenue les 16 et 17 novembre courant au Caire, en présence des représentants des 21 États membres, en plus d’observateurs représentant le Groupe d’Action Financière (GAFI), les États-Unis d’Amérique, la Commission européenne, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la France et le Conseil de coopération du Golfe, a indiqué l’Autorité dans un communiqué.

Lors de cette assemblée, le président de l’Autorité, qui représentait le Royaume du Maroc, a procédé à la présentation du second rapport de suivi renforcé du Maroc et passé en revue les efforts consentis par le Royaume du Maroc, depuis la date d’adoption du premier rapport en novembre 2020, ainsi que les principales mesures prises, tant sur le plan législatif, institutionnel, opérationnel ou de coopération nationale, relève la même source.




Il a, également, été question de mettre la lumière sur les réalisations dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action national convenu avec le GAFI pour harmoniser le système national avec les normes internationales et renforcer son efficacité.

Par ailleurs, cette réunion a aussi été l’occasion de mettre en avant les mesures adoptées dans le cadre du développement de la coopération bilatérale et multilatérale avec les partenaires internationaux et du renforcement de la position du Royaume du Maroc au niveau des instances régionales et internationales compétentes.

Au cours de la réunion, les priorités du mandat de la présidence du Groupe pour l’année à venir ont été également présentées, lesquelles s’articulent notamment sur la poursuite de la mise en œuvre du plan d’action fixé avec le Groupe d’Action Financière, la consolidation des fondements de la gouvernance au sein du Groupe, l’amélioration des processus d’évaluation et de suivi et le renforcement du rôle du groupe dans les diverses instances et activités internationales.