Le Maroc abandonne le pass vaccinal

Le Maroc abandonne le pass vaccinal et opte pour le pass sanitaire




Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a annoncé que le nouveau gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris une nouvelle mesure. Le Maroc substitue le pass vaccinal par le pass sanitaire.




C’est sur sa page Facebook que le Conseil national des droits de l’Homme a révélé que cette décision de l’Exécutif émane de sa propre proposition. Le Conseil avait en effet adressé une demande au gouvernement à propos de cette proposition.

Dans sa demande, le Conseil national des droits de l’Homme a signalé que le pass sanitaire s’appuie sur la présentation de l’attestation d’un PCR négatif ou sur la présentation d’un certificat médical attestant de la guérison complète du covid 19 (selon les indicateurs du diagnostic médical en vigueur).

Le Conseil national des droits de l’Homme a également évoqué l’attitude des administrations publiques et des entreprises privées contre ceux qui ne sont pas en possession du pass vaccinal.

Il a également évoqué des incidents qui ont été constatés dans les transports en commun, les autobus et les tramways, à cause de l’imposition de la présentation du pass vaccinal.