Les provinces du sud du Maroc connaissent un “remarquable” développement

Les provinces du sud du Maroc connaissent un “remarquable” développement (Ambassadeurs africains)




Les provinces du sud du Maroc connaissent un “remarquable” développement et un “grand” essor économique, ont souligné, jeudi à Dakhla, des ambassadeurs de pays africains accrédités au Maroc.

Intervenant à l’ouverture du 1er Forum MD Sahara, une initiative du groupe Media “Maroc Diplomatique”, l’Ambassadeur du Cameroun et doyen du corps diplomatique au Maroc, Mouhamadou Youssifou, a relevé le “grand” développement palpable au quotidien dans les provinces du sud, région au centre “d’importants” échanges économiques et diplomatiques.

Il a ajouté que depuis l’année 2015 quand SM le Roi Mohammed VI a lancé de “grands chantiers structurants” dans la région et “à chaque fois que nous y revenons, nous constatons d’énormes changements qui vont dans le sens, non seulement de la mise à niveau de ces contrées, mais aussi de leur promotion en tant que hub d’échanges économiques entre le Maroc et l’Afrique”.

Les régions du sud du Maroc, a poursuivi le diplomate camerounais, connaissent un développement qui les a érigés en centre d’échanges économiques et diplomatiques.




Il a relevé qu’elles constituent, de ce fait, une plateforme et un trait d’union qui lie le Maroc à sa profondeur africaine. “Notre présence à Dakhla témoigne de notre volonté d’accompagner le Maroc dans sa vision de faire de cette région une plaque tournante des échanges avec l’Afrique subsaharienne”, a-t-il enchainé.

De l’avis de M. Youssifou, le salut du continent est tributaire de la constitution de “grands ensembles” et du renforcement de la coopération sud-sud et les régions sud du Maroc “ont un rôle à jouer” dans cette perspective.

Dans le même ordre d’idées, l’Ambassadeur de la Côte d’Ivoire, Idrissa Traoré, a mis en avant les grandes mutations qui s’opèrent dans les provinces du sud sur les plans économique et diplomatique.

Pour lui, cet élan de développement “conforte” le positionnement des provinces du sud du Maroc comme “trait d’union” entre le Royaume et ses pendants du continents et un “tampon entre l’Afrique et le reste du monde”.

Le diplomate ivoirien a, par ailleurs, réitéré la position constante de la Côte d’Ivoire.




La Côte d’Ivoire soutient le plan d’autonomie comme unique solution pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara.

Emboîtant le pas à ses homologues camerounais et ivoirien, l’Ambassadeur du Tchad, Mahamat Abdelrassoul, a mis en exergue la dynamique économique notable en marche dans les provinces du sud, région toute indiquée pour “constituer la locomotive du développement régional et continental”.

“Cela est d’autant plus important que la coopération sud-sud est un levier du développement économique et social du continent”, a-t-il soutenu.

Les travaux de la première édition du forum MD Sahara se tiennent sous le thème “les provinces du Sud: grandes ouvertures diplomatiques et nouvelles voies de développement”.

Cet événement annuel se propose de réunir des intervenants prestigieux, officiels, décisionnaires, analystes et experts en présence d’un public pertinent, autour de thématiques ayant essentiellement trait au développement des provinces du Sud et à leur rôle de hub africain et de porte sur le monde, selon les organisateurs.