Laâyoune: 2 programmes pour l’emploi et la création d’entreprises

Laâyoune: 2 programmes pour l’emploi et la création d’entreprises




M. Sekkouri présente à Laâyoune les programmes “Awrach” et “Forsa” pour l’emploi et la création d’entreprises

Younes Sekkouri





Le ministre de l’Intégration économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri a présidé, vendredi à Laâyoune, la 5ème consultation régionale sur la mise en œuvre du programme gouvernemental dans le domaine de l’emploi et de la création d’entreprises.

M. Sekkouri a souligné, à cette occasion, que le gouvernement a lancé, dans le cadre du nouveau modèle de développement, deux importants programmes dans le domaine de l’emploi et de la création d’entreprises visant particulièrement à lutter contre les répercussions socio-économiques de la pandémie du Covid-19 par la création d’opportunités d’emplois au profit de milliers de citoyens.

Il s’agit du programme “Awrach”, doté de 2,25 milliards de dhs pour la création, en 2022 et 2023, d’une activité professionnelle temporaire au profit de 250.000 personnes, et du programme “Forsa”, avec un budget de 1,25 milliard de dhs, visant à créer et à accompagner, sur une période de 5 ans, 12.000 entreprises.




Le ministre a fait observer que l’initiative de lancer ces consultations régionales vise à mettre en œuvre de manière optimale ces deux importants programmes du gouvernement dans le domaine de l’emploi et de la création d’entreprises au niveau territorial, en partenariat avec les autorités locales, en vue d’élaborer une méthodologie de travail caractérisée par l’efficacité, la précision et la mobilisation de toutes les énergies en plaçant les attentes du citoyen au premier plan des priorités.

Le wali de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Abdeslam Bekrate, a mis l’accent sur l’intérêt accordé par le Maroc à l’emploi et l’intégration économique des jeunes et au développement humain, grâce notamment à l’Initiative nationale pour le développement humain.

Il a rappelé les grands chantiers initiés par le Maroc ces dernières années avec leur grand impact sur l’emploi et la modernisation des infrastructures.




Il a également rappelé l’encouragement des petites et moyennes entreprises et la généralisation de la protection de la couverture sociale.

Au cours de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence des gouverneurs des provinces de Tarfaya, Es-Semara et Boujdour, et du président du conseil régional, le directeur du Centre régional d’investissement a fait une présentation sur la situation et les perspectives du marché de l’emploi dans la région.

Il a été convenu de mettre sur pied un groupe de travail qui entamera rapidement ses travaux en vue de faire l’état des lieux et de proposer des mesures pratiques pour le lancement rapide des programmes gouvernementaux au niveau régional, en coordination avec les conseils élus.

Les précédentes réunions consultatives ont eu lieu à Souss-Massa, Marrakech-Safi, Casablanca-Settat et l’Oriental.