Italie: le modèle marocain en matière de tolérance et de dialogue interreligieux mis en avant

Italie: Le modèle marocain en matière de tolérance et de dialogue interreligieux mis en avant à Marigliano




Le Maroc est un exemple unique de tolérance, de coexistence et de dialogue interreligieux, a souligné, jeudi à Marigliano, le président de la confédération islamique de la région italienne de Campanie, Giuseppe Jossa.  

Intervenant lors d’une rencontre sur le dialogue intereligieux, M. Jossa a exprimé son admiration de l’approche singulière du modèle religieux marocain sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.

Le responsable italien a rappelé que la visite historique du Pape François au Royaume en 2019, à l’invitation du Souverain, reflète une forte volonté commune de consacrer les valeurs de tolérance entre les religions, selon un communiqué du consulat général du Royaume à Naples. Par la même occasion, le consul général du Maroc à Naples, Abdelkader Naji, a souligné la singularité du modèle religieux marocain.




Fondée sur la Commanderie des Croyants, il se veut un facteur d’unité et garante du respect des principes et valeurs de l’islam au Maroc.

Sous le leadership éclairé de SM le Roi, protecteur de la religion et de la foi, le Maroc ne cesse de multiplier les initiatives en vue de maintenir et de promouvoir cette singularité, a indiqué le diplomate marocain lors de cette rencontre organisée à l’occasion du 66ème anniversaire de la Fête de l’Indépendance.

En effet, a-t-il poursuivi, à la faveur d’une Vision Royale éclairée, le Maroc s’est engagé dans une stratégie multidimensionnelle et proactive dont l’objectif est de sauvegarder l’identité religieuse des Marocains et d’immuniser le Royaume contre les idées extrémistes et contre toute instrumentalisation politique ou idéologique de la religion.




Dans le cadre de cette vision avant-gardiste, le Maroc a accordé une place de choix à la mise en place d’un encadrement efficient de l’enseignement théologique qui vise à protéger le référentiel religieux du Royaume.

Cette rencontre a été également l’occasion pour le Consul général de mettre en avant les réformes et réalisations accomplies par le Royaume du Maroc dans la gestion du champ religieux pour le rayonnement de l’islam authentique tolérant et qui prône le vivre-ensemble.

Chantre d’un Islam tolérant et modéré tout au long de son histoire jusqu’à nos jours, le Royaume du Maroc a toujours été une terre de coexistence, de cohabitation, de tolérance et d’interaction entre les Musulmans et les adeptes d’autres religions, notamment les Chrétiens et les Juifs, conclut le communiqué.