Atelier africain: le Maroc partage son expérience en matière de vaccination anti-covid

Casablanca : Atelier africain de partage de l’expérience marocaine en matière de vaccination anti-covid 19




Un atelier de formation et de partage de l’expérience marocaine sur la vaccination anti-covid 19 au profit de représentants de 21 pays africains a débuté lundi à l’Institut Pasteur du Maroc, désigné centre d’excellence pour la vaccination par la commission de l’Union africaine.

L’Institut et le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC) organisent cet atelier qui connait la participation d’une quarantaine de participants venus d’Ethiopie, du Cameroun, de Djibouti, de Guinée Équatoriale, du Kenya, de Zambie, du Lesotho, du Malawi, de Namibie, du Rwanda, de Somalie, du Soudan du Sud, de Tanzanie, d’Ouganda, du Nigeria, du Botswana, de Guinée Bissau, de Sierra Leone, de Côte d’Ivoire et du Togo.




L’objectif de cet atelier, qui se poursuivra jusqu’au 26 novembre, est de soutenir les États en matière de formation des professionnels de la santé et de partage des meilleures pratiques en matière de gestion des activités de stockage, de distribution, d’administration de vaccins, ainsi que le partage de l’expérience de la campagne de vaccination nationale marocaine.

L’atelier prendra la forme d’un espace d’échange qui permettra aux uns et aux autres d’enrichir les expériences et de développer une réflexion nouvelle autour de ces problèmes.

Le programme de l’atelier comporte également des visites sur le terrain des centres de vaccination, des structures de stockage et distribution, et différentes institutions de gestion et régulation des activités de vaccination.




Lors de la séance d’ouverture, le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khalid Ait Taleb, a affirmé, dans une allocution lue en son nom par le directeur de l’Institut Pasteur, Abderrahmane Maaroufi, que le Maroc reste mobilisé pour partager son expérience sur la vaccination anti-Covid et fournir ses services d’assistance technique aux États de l’Union africaine.

Le Maroc est également engagé pour soutenir les pays africains par leur approvisionnement grâce à son projet de fabrication locale des vaccins et des produits biotechnologiques, souligne le ministre.

Depuis le début de la pandémie, le Royaume a apporté un soutien important à plus de 15 États membres dans leur riposte contre la pandémie par la fourniture de différents types d’équipements et matériel médico-technique.