2021: augmentation des plaintes pour arnaques immobilières

2021: augmentation des plaintes pour arnaques immobilières




En 2021, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont déposé 290 plaintes liées à des spoliations de biens immobiliers au Royaume du Maroc, contre 200 plaintes recensées l’année dernière par le ministère de l’Intérieur.

Les plaintes des Marocains résidant à l’étranger pour spoliations immobilières ont augmenté de 45 %, indique un récent rapport de l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur.

Ces plaintes déposées au niveau des ambassades et consulats du royaume, sont étudiées et renvoyées aux autorités compétentes marocaines qui, après avoir mené toutes les recherches nécessaires, se chargent d’apporter des éléments de réponses aux plaignants.

Les plaintes proviennent le plus des Marocains résidant à l’étranger des Pays-Bas, de la Belgique et de la France.




C’est ce que fait savoir le journal arabophone Al3omk. Dans le détail, les consulats marocains aux Pays-Bas ont déjà reçu cette année 30 plaintes de Rotterdam, 28 plaintes d’Amsterdam, 23 plaintes de Den Bosch, et 21 plaintes d’Utrecht.

Au Royaume du Maroc, la province de Nador est la plus citée dans ces plaintes avec 40 dossiers. Elle est suivie de Driouech avec 28 plaintes et d’Al Hoceïma avec 20 plaintes.

Selon le rapport du département de l’Intérieur, 27,2% des plaintes portent sur des spoliations de biens immobiliers.

Le document note 44 plaintes sur des litiges immobiliers, 38 plaintes sur des dossiers d’aménagement et de construction, 18 plaintes sur les terres collectives et 6 plaintes concernant les agissements de certains agents d’autorité.