Salah Goudjil: l’Algérie visée par la visite du ministre de la Défense d’Israël au Maroc

Salah Goudjil : «L’Algérie est visée» par la visite du ministre de la Défense d’Israël au Maroc




L’Algérie dit se sentir directement « visée » par la coopération militaire entre le Maroc et Israël, qui s’est renforcée ces derniers jours avec la signature de nouveaux accords militaires lors de la visite du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, à Rabat.




Comme prévu, il n’aurait pas fallu plus de quelques jours avant que l’Algérie ne réagisse à la visite du ministre israélien de la Défense au Maroc. Le président du Conseil de la nation algérienne (Chambre haute), Salah Goudjil a assuré que «c’est l’Algérie qui est visée» par la visite de Benny Gantz dans le royaume du Maroc.

«Les ennemis se mobilisent de plus en plus pour porter atteinte à l’Algérie», a-t-il déclaré, à l’issue d’une session du Conseil de la nation, rapporte l’agence de presse algérienne APS.

«Aujourd’hui, les choses sont claires avec la visite du ministre de la Défense de l’entité sioniste au Maroc, après celle effectuée par le ministre des Affaires étrangères de cette entité dans ce pays voisin. Ce dernier avait menacé l’Algérie à partir du Maroc et il n’y a eu aucune réaction du gouvernement marocain», a rappelé le président du Conseil de la nation algérienne Salah Goudjil.




«Si cette visite avait été celle du ministre du Tourisme ou de l’Économie de l’entité sioniste, elle aurait pu être interprétée comme entrant dans le cadre des relations déjà en place, bien que dissimulées, entre ce pays (Maroc) et l’entité sioniste, mais dès lors qu’il s’agit de la visite du ministre de la Défense de cette entité au Maroc, c’est l’Algérie qui est visée.»

Le président de la chambre haute du Parlement algérien a salué les relations de son pays avec l’extérieur concernant les questions internationales, soulignant que «l’Algérie a fait entendre sa voix concernant les questions palestinienne, sahraouie, malienne et libyenne outre les problèmes qui prévalent dans le continent africain».

À cet égard, il a tenu à réaffirmer devant ses collègues que «la position constante de l’Algérie à l’égard de la question sahraouie» et que «le Sahara occidental n’est pas marocain».




Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz était cette semaine en visite de deux jours au Royaume du Maroc, laquelle a été marquée par la signature du premier accord militaire entre le Royaume du Maroc et Israël.

Cette coopération prévoit la collaboration entre les deux pays en matière de renseignement, d’industrie militaire, de formation (exercices conjoints entre les Forces armées royales et Tsahal, les forces de défense et de sécurité israéliennes) et de ventes d’armes.

Lors de sa visite officielle, le ministre israélien de la Défense a rencontré son homologue marocain, Abdellatif Loudiyi, et a été ensuite reçu en audience par Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères.

Benny Gantz a aussi échangé avec Belkhir El Farouk, l’inspecteur général des Forces Armée Royales, avant de visiter l’unité des parachutistes de l’armée marocaine à Salé.