Vaccination anti-Covid: le Maroc partage son expérience avec 21 pays africains

Vaccination anti-Covid: le Maroc partage son expérience avec 21 pays africains




Une délégation africaine composée des représentants de vingt-et-un pays du continent a visité, mercredi, le centre de vaccination numérique et intégré « Smart vaccinodrome » de Fès, inauguré récemment pour accélérer la cadence de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Cette délégation est composée des coordinateurs nationaux des programmes de vaccination anti-Covid 19 et des directeurs d’instituts nationaux de santé publique de vingt-et-un pays dont l’Éthiopie, Cameroun, Djibouti, Guinée Équatoriale, Kenya, Zambie, Lesotho, Malawi, Namibie, Rwanda, Somalie, Soudan du Sud, Tanzanie, Ouganda, Nigeria, Botswana, Guinée Bissau, Sierra Leone, Côte d’Ivoire et Togo.

La délégation a visité les différentes dépendances de ce centre de vaccination « Haj Driss Benzakour » situé au niveau de la commune de Zouagha. Érigé sur une superficie de 1.200 m², ce « Smart vaccinodrome » comprend, entre autres, huit box de vaccination, une salle d’attente, des salles de consultations et des dépendances sanitaires.




Ce centre de vaccination numérique et intégré, 4ème du genre au niveau national, est capable de vacciner entre 3.500 et 5.000 personnes par jour, à travers un processus totalement digitalisé.

Cette visite intervient dans le cadre de l’atelier de formation et de partage de l’expérience marocaine sur la vaccination anti-covid 19 au profit des représentants de ces pays. L’atelier est initié par l’Institut Pasteur du Maroc, l’un des centres d’excellence pour la vaccination anti-Covid, et Africa CDC, le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies.

L’objectif de cet atelier, qui se poursuivra jusqu’au 26 novembre, est de soutenir les États membres de l’Union africaine en matière de formation des professionnels de la santé et de partage des meilleures pratiques en matière de gestion des activités de stockage, de distribution, d’administration de vaccins, ainsi que le partage de l’expérience marocaine en matière de campagne nationale de vaccination anti-Covid.




Cette visite a été précédée par une réunion au siège de la wilaya de Fès-Meknès, au cours de laquelle le directeur régional de la Santé et de la Protection sociale, Mehdi Bellouti a présenté aux membres de la délégation africaine, les grandes lignes de la campagne nationale de vaccination contre le SARS COV, l’évolution de la situation épidémiologique dans la région et la stratégie régionale de vaccination.

Cette stratégie, a souligné le responsable régional, a porté sur l’identification des cibles à vacciner, la mise à niveau des sites de vaccination, la mobilisation et la formation des équipes spécialisées, la mise en place d’un circuit d’approvisionnement en vaccin et d’un autre de la prestation vaccinale outre l’élaboration d’un plan de communication et le lancement de la campagne et performances.

Dans une déclaration, le Directeur-adjoint de l’Africa CDC, Tajudeen Mohamed Raji, a indiqué que cette visite a permis aux participants de s’informer de l’expérience du Maroc en matière de gestion de la riposte à la pandémie, notamment la campagne de vaccination. 




Il a ajouté que le taux de vaccination dans la majorité des pays africains reste largement inférieur à celui atteint dans le Royaume du Maroc.

« Nous avons beaucoup appris à Casablanca, Salé et aujourd’hui à Fès et nous sommes impressionnés et inspirés », a indiqué Tajudeen Mohamed Raji, ajoutant que les membres de la délégation œuvreront à répliquer cette expérience dans leur pays respectifs. Intervenant à cette occasion, le wali de la région Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Said Zniber a indiqué que cette stratégie a été élaborée conformément aux orientations du Roi Mohammed VI et en application des directives gouvernementales.

Il a ajouté que le Royaume Maroc a réalisé des résultats probants à travers la mise en place de stratégies efficaces au niveau national et de la région Fès-Meknès. Said Zniber a, par la même occasion, tenu à souligner que les acquis réalisés en matière de gestion de la pandémie sont le fruit de la conjugaison des efforts de l’ensemble des services concernés.